Et si le chantier du tram faisait des blessés ?

© France 3 Franche-Comté / Denis Colle
© France 3 Franche-Comté / Denis Colle

Les pompiers ont simulé une évacuation d'un ouvrier blessé sur les chantiers de consolidation du Pont Charles de Gaulle.

Par C. Dengall

video title

Et si les travaux du tram faisaient des blessés ?

Le Pont Charles de Gaulle a été le théâtre d'un exercice de super-pompiers !

Les pompiers du groupement d'intervention en milieu périlleux (GRIMP) ont l'habitude de ce genre d'exercice. ce n'est pas une raison pour ne pratiquer : ils doivent se faufiler partout. Aujourd'hui, jeudi 12 avril, c'était sous un pont pour secourir un blessé.

Imaginez la scène : un ouvrier travaille sur le tablier du Pont Charles de Gaulle à Besançon. Il fait partie du grand chantier de consolidation de ce pont vieillissant avant le passage du tram. Pur travailler, il doit se tenir dans un espace confiné sous le tablier. Le pont Charles de Gaulle est creux : c'est là qu'ont lieu les travaix de consolidation. Et à un moement, notre ouvrier se blesse.

 

 

Aujourd'hui, jeudi 12 avril, dans la réalité, il s'agit d'un mannequin. Les pompiers du GRIMP interviennent par l'intérieur du pont pour essayer de dégager l'homme blessé de l'espace étroit dans lequel il est coincé.

 

 

Autre exercice : les pompiers tentent de passer par l'extérieur avec un système de poulies et de brancards pour évacuer le mannequin-ouvrier-blessé.

 

 

Si l'exercice est impressionnant (voir la vidéo), l'objectif est clair pour les secouristes : pouvoir intervenir sur ce type de chantier de façon sécurisée.

Les travaux du tram à Besançon doivent encore durer jusqu'à la fin de l'année 2013.

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus