• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

François Rebsamen invité du 19/20

Le sénateur-maire de Dijon a tiré un bilan des Journées parlementaires du PS qui ont pris fin ce jeudi 20 septembre 2012

Par B.L.

François Rebsamen peut être satisfait après ces deux journées qui ont vu affluer une grande partie du gouvernement et 300 parlementaires socialistes vers Dijon. Seul bémol : le rappel du Premier ministre à propos du non cumul des mandats.

"Il n'y pas d'autre chemin que celui du respect de la parole donnée" a déclaré Jean-Marc Ayrault lors de son discours de clôture des Journées parlementaires du PS à Dijon.
 

"Notre cap est celui qu'a fixé le président de la République" et "ses engagements pris devant les Français nous engagent tous", a lancé le chef du gouvernement aux parlementaires. "C'est pourquoi vous serez amenés à vous prononcer avant les prochaines municipales sur le non-cumul des mandats", a-t-il poursuivi. "Je sais que disant cela je m'expose à la critique. Y compris la vôtre. Mais je veux vous convaincre que nous n'avons d'autre chemin que celui du respect de la parole donnée", a-t-il martelé.

Rappelons que la fin du cumul entre les mandats de parlementaires et d'exécutifs locaux suscite de nombreuses réticences dans les rangs socialistes, à commencer par celle de François Rebsamen, sénateur-maire PS de Dijon.

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus