• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grogne à la maison d'arrêt de Nevers

Des surveillants ont organisé un rassemblement devant l'établissement lundi 1er octobre 2012

Par B.L.

Une dizaine de gardiens - sur les 30 que compte la maison d'arrêt – se sont réunis ce matin pour protester contre la "mauvaise ambiance" de travail.

Le syndicat Ufap-Unsa Justice avait appelé à une action, en uniforme, devant les portes de l’établissement pénitentiaire, à partir de 8 h du matin. Une partie du personnel pénitentiaire entendait ainsi protester contre "le laxisme de la direction" et "le climat malsain dans lequel ils travaillent".

En l'espace de 2 mois, il y a eu trois agressions de gardiens par des détenus. "Les prisonniers se servent de ce manque d'autorité de la direction qui fait la part belle aux caïds. Les prisonniers les plus vulnérables se sentent de moins en moins protégés", déclare le Secrétaire local UFAP UNSA justice.
 

En fin de matinée, une rencontre a eu lieu entre les représentants syndicaux et la direction. Celle-ci se serait engagée à "trouver une cohésion entre le personnel de l'encadrement et les surveillants". Les manifestants disent rester "vigilants" et attendent des mesures concrètes.


La maison d'arrêt de Nevers accueille une centaine de prévenus, c'est-à-dire des détenus en attente de jugement. L'établissement reçoit aussi des condamnés dont le reliquat de peine n'excède pas, en principe, un an lors de leur condamnation définitive.

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus