• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'Hôpital-du-Grosbois : retour au pays

Le corps de Guy Bruchon, mort pendant la guerre d'Algérie, est inhumé aujourd'hui après avoir été rapatrié d'Oran.

Par F.P

Il allait avoir 29 ans. Mort par noyade dans une rivière un 11 septembre. C'était en 1959. En pleine guerre d'Algérie. Son corps est inhumé aujourd'hui dans la commune où il a grandi : L'Hôpital-du-Grosbois dans le Doubs. Grâce à la persévérance et à la solidarité.

Cette histoire ne serait probablement pas arrivée sans les deux paramètres suivants : Guy Bruchon était un enfant de l'Assistance publique et il n'est pas mort au combat. Personne n'a réclamé son sorps et il n'est pas officiellement "mort pour la France".

 Deux ans de démarches ont été nécessaires pour rapatrier le corps du soldat Bruchon dans le village où il a grandi : L'Hôpital-du-Grosbois dans le Doubs où le maire s'était ému de savoir le corps d'un enfant du pays enterré dans un cimetière militaire à Oran.

Ce samedi, les enfants du village chanteront la Marseillaise devant le cercueil du soldat Bruchon. 

Sur le même sujet

Pour quelques mètres de trop, un restaurant de La Brosse-Montceaux doit 53 000 euros

Les + Lus