• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La caravane d'Arnaud Montebourg refoulée

Le député de Saône-et-Loire s'est vu interdire une table ronde publique à l'hôpital d'Argentan.

Par B.L.

video title

Michel Onfray soutient Arnaud Montebourg

Depuis lundi 22 août 2011, Arnaud Montebourg est parti avec sa "caravane" à la rencontre des Français. Direction La Rochelle où l¿université d¿été du PS s¿ouvre vendredi 26 août. Mardi 23 août, le député PS a fait étape à Argentan, en Normandie.

Depuis lundi 22 août 2011, Arnaud Montebourg est parti avec sa "caravane" à la rencontre des Français. Direction La Rochelle où l’université d’été du PS s’ouvre vendredi 26 août.

Mardi 23 août, le député PS a fait étape à Argentan, en Normandie. Son programme comprenait notamment une table ronde publique à l’hôpital d'Argentan. Il devait s'entretenir avec des médecins et le directeur de l’établissement, Michel Renaut, autour de la politique de santé publique vers 17h.

Mais, la préfecture de l'Orne est intervenue en signalant qu'un hôpital avait vocation à "soigner des malades et non à accueillir un débat politique". Conséquence : les débats ont dû se déplacer à la Maison des associations.
 

Au cours de ce déplacement à Argentan, le député bourguignon a été accueilli par Laurent Beauvais, président socialiste de la région Basse-Normandie. Il y avait aussi Michel Onfray, fondateur de l’université populaire. Pour ce dernier, cela paraît intéressant "de voir des gens qui parlent à gauche, dire les souffrances du peuple, la misère des gens, la pauvreté, la précarité. Cela fait longtemps qu'au Parti socialiste, on n'entendait plus parler du peuple et qu'on laissait le peuple à l'extrême droite", a déclaré le philosophe.

La journée comprenait aussi une rencontre avec des ouvriers sur le thème de l'amiante, des suppressions d’usines, des difficultés de reclassement...Elle s'est achevée par un débat public, animé par Michel Onfray, autour du livre d’Arnaud Montebourg "Votez pour la démondialisation".

Sur le même sujet

Sécheresse : faut-il s'inquiéter pour le niveau du Doubs ?

Les + Lus