La Morteau : de la porcherie à l'assiette

Tout au long de la semaine, découvrez toute la filière de la fabrication de la saucisse de Morteau

Par I.B.

video title

video title

1er épisode du feuilleton,la saucisse de Morteau

Chez les Pourchet à Maisons-du-bois-Lievremont, on élève des cochons et des vaches. Du comté à la saucisse de Morteau, cela pourrait être l'histoire d'un cercle qui se veut vertueux.

Juste avant l'ouverture du salon de l'agriculture prévue samedi 25 février, Raoul Advocat, Laurent Brocard, Philippe Drouot et Emmanuel Dubuis vous emmènent au pays de la Morteau dans le Haut-Doubs. Pour cette spécialité comtoise, le couronnement est arrivé il y a deux ans, avec une IGP « Indication géographique protégée".

Premier épisode : Chez les Pourchet à Maisons-du-bois-Lievremont, on élève des cochons et des vaches. Du comté à la saucisse de Morteau, cela pourrait être l'histoire d'un cercle qui se veut vertueux.

Deuxième épisode : Visite de l'abattoir de Valdahon, dans le Doubs. C'est de là que vient la quasi-totalité de la viande utilisée pour la fabrication de la Morteau. 

Troisième épisode :  Place aux salaisonniers. C'est le nom des fabricants de saucisses de Morteau. Ce sont eux qui se cachent derrière les tuyés, ces cheminées si caractéristiques du massif jurassien où sont fumées les saucisses.

Quatrième épisode :  Restaurateur, cuisinier et charcutier accomodent au quotidien cette spécialité incontournable de la région . Tous saluent le travail du millier de personnes qui vivent de la saucisse de Morteau en Franche-Comté.

Sur le même sujet

Les + Lus