La turbine verte de General Electric

© France 3
© France 3

Par C. Dengall

Une usine encadrée d'une éolienne et d'un joli soleil... Cela pourrait être le dessin d'un enfant du XXIème siècle...

C'est surtout le logo de la turbine " révolutionnaire " qui vient de sortir du ventre de General Electric à Belfort.

Son petit nom ? Flex Efficiency 50... Parce que, selon les termes des dirigeants de General Electric, cette nouvelle turbine conçue dans le tout nouveau centre de technologies de Belfort est un " mélange de souplesse et d'efficacité ".

Expliquons nous : produire de l'électricté via les énergies éoliennes et solaires posait jusqu'à présent cette question toute simple : comment faire lorsqu'il n'y a ni vent, ni soleil ?

Et bien on ne faisait pas, ou alors à moitié... La plupart des systèmes existants atteignaient une efficacité de moins de 50 %.

La Flex Efficiency 50 atteint quant à elle une efficacité de 61 % ...

Quelques contrats sont donc déjà en train d'être négociés avec les opérateurs.

Une petite révolution, donc, on vous l'avait dit.

Une révolution qui s'inscrit aussi dans le cadre très précis des objectifs que General Electric s'est fixé en terme de réduction des gaz à effets de serre : moins 20 % à atteindre en 2020 et du côté des énergies renouvelables, plus 20 % dans les mêmes délais.

L'éolien et le solaire, voilà donc la voie dans laquelle l'entreprise semble s'être engagée... Pas un mot cependant ( heureusement ? ) sur le nucléaire, lors de la présentation officielle de la turbine, hier à Paris.

A découvrir maintenant :

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus