Le biogaz : de l'énergie pour la Bourgogne

Cette technique en plein essor présente de nombreux avantages, notamment pour l'environnement

Par B.L.

video title

Nièvre : la méthanisation à la ferme

Le GAEC des Plots regroupe 4 fermes individuelles et familiales. Ce groupement agricole d'exploitation en commun a choisi de s'engager dans les énergies renouvelables pour faire baisser sa facture de gaz, grâce à la méthanisation.

La Bourgogne veut développer la production d'énergie à partir des déchets organiques (ordures ménagères, boues de station d'épuration, graisses de vidange, certains déchets des industries agroalimentaires, certains déchets agricoles). C'est ce qu'on appelle la méthanisation ou le biogaz.

L'énergie ainsi obtenue permet notamment d'obtenir de l'électricité. Elle peut aussi être injectée dans le réseau de gaz naturel. "L’année 2011 a été marquée par une augmentation du tarif d’achat de l’électricité issue du biogaz. En 2012, un tarif spécial a été créé pour l’injection du biogaz dans le réseau de gaz naturel afin de développer cette filière", indique l'ADEME (Agence Nationale pour le Développement de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie).
 

Cette technique est particulièrement intéressante pour le monde agricole. Elle permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre des effluents d’élevage. Elle offre aussi une source de revenus potentiels pour les exploitants agricoles. Ceux-ci font des économies sur leurs dépenses énergétiques et ils peuvent aussi vendre cette énergie. Par ailleurs, la méthanisation fournit aussi du compost, utilisé pour fertiliser les sols.

Développer la méthanisation en Bourgogne

Depuis 2008, l’ADEME Bourgogne et le conseil régional ont lancé un programme pour développer la méthanisation dans la région. Un certain nombre d'installations ont été créées sur le territoire. Pour aller plus loin dans cette voie, une journée  est organisée jeudi 4 octobre 2012 à Dijon. Elle permettra un échange d'expériences entre les représentants de l’Etat, les collectivités, les organismes agricoles, les bureaux d’étude et les exploitants agricoles.


Lire aussi :

-Les enjeux du biogaz
-Une abbaye de l'Yonne investit dans le biogaz

Sur le même sujet

Les + Lus