Le frère cadet de Rachida Dati condamné

Le frère de Rachida Dati a été condamné pour violences sur son ex-compagne mercredi 15 juin 2011.

Par AFP

Jamal Dati, frère de l'eurodéputée et ex-garde des Sceaux Rachida Dati, a été condamné par le tribunal correctionnel de Verdun (Meuse) à 2 ans d'emprisonnement, dont un an ferme, pour des violences sur son ex-compagne.

En 2001, le frère de l'ex-garde des Sceaux avait déjà écopé de 3 ans d'emprisonnement, dont 18 mois ferme, pour un trafic d'héroïne dans la région de Chalon-sur-Saône, où réside une partie de la famille Dati.

M. Dati, 40 ans, qui comparaissait accusé d'agression sexuelle, de violences et de vol, avait été interpellé à la mi-mai après le dépôt de plainte de la mère de son fils de 4 ans qui l'accusait d'avoir voulu la contraindre à lui faire une fellation. Le tribunal a relaxé le frère cadet de l'ancienne ministre de la Justice du chef d'agression sexuelle mais lui a néanmoins fait une obligation de soins.

A l'audience, l'ancienne concubine de M. Dati a réitéré ses accusations, ajoutant que, face à son refus, elle avait reçu des coups ayant entraîné une incapacité de 10 jours. Le parquet a requis 3 ans d'emprisonnement, dont 2 ans ferme, contre M. Dati, reconverti comme tuyauteur dans une entreprise de travaux publics de la Meuse.

Les deux avocats du prévenu ont mis en doute les accusations d'agression sexuelle de la plaignante que leur client, ont-ils souligné, "a toujours niées en bloc".

Le frère de l'élue UMP, maire du 7e arrondissement de Paris, a déjà été condamné à plusieurs reprises en France et en Belgique, principalement dans des affaires de trafic de drogue. En 2007, il avait été condamné en appel à 12 mois ferme à Nancy pour "acquisition, détention, cession, transport, usage et importation de stupéfiants". Le procès avait suscité un vif intérêt des médias parce que Rachida Dati, présentait le même jour, devant l'Assemblée nationale, un projet de loi contre la récidive légale.

Sur le même sujet

Les + Lus