Le volailler Duc reprend des sites du groupe Doux

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

La justice a répondu favorablement aux offres de reprise partielle déposées par l'entreprise de l'Yonne

Le tribunal de commerce de Quimper a validé lundi 10 septembre 2012 les offres de reprise partielle de quelques sites du pôle frais du groupe volailler Doux, qui est en liquidation judiciaire.

Le groupe Duc avait déposé conjointement avec Glon Sanders une offre de reprise de trois sites industriels : l'usine de fabrication d'aliments pour volailles de Clémont (Cher), le couvoir de poussins d'Amilly (Loiret) et l'abattoir de poulets à Boynes (Loiret).

Ces trois offres sont retenues, mais Duc s'occupera essentiellement des deux sites du Loiret : le couvoir de poussins d'Amilly et l'abattoir de poulets à Boynes. Le groupe volailler Duc et Glon Sanders, filiale du conglomérat Sofiprotéol, annoncent d'ailleurs qu'ils ont créé une coentreprise dédiée à la reprise de ces deux sites du Loiret.

"Une société par actions simplifiée, dénommée DGS, a été constituée", a annoncé Duc dans un communiqué. Cette société est détenue "à parts égales entre le groupe Duc et Glon Sanders Holding" et a son siège social à Guiscriff (Morbihan). Le projet industriel conçu par les deux groupes "assure désormais la continuité d'exploitation sur ces deux sites et permet de sauvegarder 105 emplois", affirme Doux.
 

Une alliance stratégique

Selon le jugement, 95 emplois sur 170 seront conservés sur le seul site de Boynes. "Cette reprise repose sur une alliance stratégique entre la branche volaille de Glon Sanders et Duc pour développer la filière avicole dans la région Centre, en préservant l'intérêt social, industriel et agricole des salariés comme des éleveurs", commente Glon Sanders dans un communiqué distinct.

Le tribunal de commerce de Quimper n'a en revanche pas retenu la proposition des deux groupes partenaires pour la reprise de l'abattoir de Sérent (Morbihan), lui préférant celle de LDC, autre groupe volailler coté en Bourse.