Les élus bourguignons au secours d'Anne Lauvergeon

20 parlementaires signent une tribune pour demander le maintien de la présidente d'AREVA dans ses fonctions.

Par B.L.

Selon le quotidien La Tribune, l'Elysée va nommer un des quatre membres du directoire du groupe nucléaire public à la place d'Anne Lauvergeon, qui ne bénéficiera pas d'un troisième mandat.

Trois parlementaires de Saône-et-Loire figurent parmi les signataires de ce texte qui demande qu'Anne Lauvergeon soit reconduite dans ses fonctions. Il s'agit des députés Jean-Paul Anciaux (UMP) et Christophe Sirugue (SRC socialiste, radical, citoyen et divers gauche) et du sénateur Jean-Paul Emorine (UMP).

"Au-delà de nos sensibilités politiques personnelles, nous considérons, que dans le contexte difficile actuel et au vu des résultats obtenus depuis 10 ans, Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire, doit être reconduite dans ses fonctions. C’est l’assurance pour nous de la pérennité et du maintien du groupe français au premier rang mondial du nucléaire civil", déclarent-ils.

"N°1 en Europe, N°1 aux Etats-Unis, AREVA continue d’améliorer ses positions en Chine et en Inde grâce à son savoir-faire exceptionnel", indique le texte. Anne Lauvergeon a toujours refusé de transiger sur la sécurité et la sûreté, déclarent les parlementaires.

"C’est sa marque de fabrique. Elle se bat pour les meilleures pratiques et les standards les plus élevés. Cela se traduit notamment par la gamme de réacteurs de génération 3 qu’elle a constituée…L’accident survenu à la centrale japonaise de Fukushima nous rappelle que, dans l’industrie nucléaire plus que dans toute autre, sûreté, sécurité et transparence ne se négocient pas."

Sur le même sujet

Les + Lus