• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les laboratoires “Urgo” investissent pour innover

L'entreprise dijonnaise "Urgo" innove et investit dans un nouvel équipement, appelé Némo.

Par P.R

video title

Chenove (21): Urgo innove avec Némo

Urgo est devenu le numéro trois européen du pansement Pour le rester et conquérir de nouveaux marchés, l'entreprise dijonnaise va investir dans un nouvel équipement. nom de code: némo. Un outil supplémentaire pour créer les compresses et bandages de demain.

Urgo est devenu le numéro trois européen du pansement, pour le rester et conquérir de nouveaux marchés, l'entreprise dijonnaise va investir dans un nouvel équipement, nommé némo. Un outil supplémentaire pour créer les compresses et bandages de demain.

L'entreprise dijonnaise Urgo est actuellement le numéro trois sur le marché européen du pansement. Pour conserver cette place elle investit dans un nouvel équipement. Némo, une unité de transposition industrielle, va voir le jour. Elle permettra d'éviter de mobiliser les outils de production pour élaborer des prototypes. Un bâtiment spécifique accueillir une chaine de production modulable. Une équipe de 12 ingénieurs et techniciens vont travailler sur ce projet. L’investissement s’élève à 7 millions et demi d'euros. L’objectif de la société bourguignonne : être encore plus concurrentiel.

L'entreprise emploie 700 personnes dans l'agglomération dijonnaise. Même si ce projet ne conduit pas à des embauches, il conforte l'ancrage local d'Urgo. Némo sera opérationnel en janvier 2013. Les pansements du futur pourraient alors voir le jour. Des bandages intelligents, équipés de capteurs pour l'humidité ou la compression sont envisagés par les ingénieurs.

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus