Les résultats circonscription par circonscription

Voici les rapports de force droite-gauche du second tour de la présidentielle. A étudier en vue des législatives.

Par Florent BOUTET

Sur 13 circonscriptions, la Franche-Comté compte aujourd’hui 11 députés UMP, et seulement 2 socialistes. Au regard des résultats de dimanche, et même si 51% des Francs-Comtois ont accordé leur confiance à Nicolas Sarkozy, le PS pourrait bien rafler la mise.

Non seulement François Hollande arrive en tête dans 7 circonscriptions, mais les probabilités de triangulaires avec le Front National devraient aussi compliquer la tâche de l’UMP.

Doubs :

1ère circonscription (Besançon-Ouest) : députée sortante, Françoise Branget (UMP)

François Hollande 30384 voix (53,65%) / Nicolas Sarkozy 26255 voix (46,35%)

Sur cette circonscription l’éventualité d’une triangulaire est très faible. Au regard des résultats de la présidentielle, Barbara Romagnan (PS) semble bien placée pour détrôner François Branget.

2ème circonscription (Besançon-Est) : député sortant, Jacques Grosperrin (UMP)

François Hollande 31358 voix (52,17%) / Nicolas Sarkozy 28751 voix (47,83%)

Les divisions qui pourraient surgir entre Eric Alauzet (Europe-Ecologie soutenu officiellement par le PS) et les socialistes bisontins mèneront-elles la gauche à la perte sur cette circonscription largement gagnable pour la nouvelle majorité présidentielle ? En tout cas Jacques Grosperrin est en position délicate. Au regard des résultats au premier tour de la présidentielle, il est presque certain que le FN ne pourra pas se maintenir.

3ème circonscription (Montbéliard-Ouest) : député sortant, Marcel Bonnot (UMP)

François Hollande 24004 voix (47,78%) / Nicolas Sarkozy 26230 voix (52,22%)

Si le Front National ne franchit pas la barre des 12,5% des inscrits pour se maintenir au second tour, Marcel Bonnot pourrait être réélu en juin. Seul problème pour lui : sur cette circonscription, le parti de Marine Le Pen a rassemblé 18,67% des inscrits au premier tour de la présidentielle. En face la gauche pourrait partir divisée : Jacques Hélias, le maire PS de Montbéliard, envisage une candidature dissidente face à Arnaud Marthey.

4ème circonscription (Montbéliard-Est) : député sortant, Pierre Moscovici (PS)

François Hollande 25906 voix (51,27%) / Nicolas Sarkozy 24621 voix (48,73%)

François Hollande arrive en tête dans le fief de son directeur de campagne. Tous les voyants sont donc au vert pour Pierre Moscovici en vue des législatives, d’autant plus qu’il est quasiment certain qu’une triangulaire (ou un duel ?) avec le Front National aura lieu sur cette circonscription. Au premier tour le FN avait totalisé 21,6% des inscrits. C’est Sophie Montel, la chef de file du Rassemblement Bleu Marine en Franche-Comté, qui défiera le lieutenant du nouveau Président de la République.

5ème circonscription (Pontarlier-Morteau) : député sortant, Jean-Marie Binétruy (UMP), ne se représente pas.

François Hollande 22909 voix (36,76%) / Nicolas Sarkozy 39408 voix (63,24%)

Cette circonscription ancrée à droite devrait rester dans l’escarcelle de l’UMP.  Mais le maire de Morteau, Annie Genevard, devra faire face à une dissidente Nathalie Bertin soutenue par le Parti Radical.

Jura :

1ère circonscription (Lons-le-Saunier) : député sortant, Jacques Pélissard (UMP)

François Hollande 25301 voix (50,38%) / Nicolas Sarkozy 24921 voix (49,62%)

C’est une petite surprise : la gauche est majoritaire sur la circonscription d’un des élus de droite les plus en vue de la région. Jacques Pélissard, qui préside la très influente Association des Maires de France, devra redoubler d’efforts pour tenter de se faire réélire. Mais en face le PS est affaibli par les risques d’invalidation de la candidature de Danielle Brulebois.

2ème circonscription (Saint-Claude) : députée sortante, Marie-Christine Dalloz (UMP)

François Hollande 19378 voix (45,4%) / Nicolas Sarkozy 23303 (54,6%)

Cette circonscription qui borde la frontière suisse ne changera certainement pas de couleur politique en juin. A moins que les divisions à droite n’enclenchent la machine à perdre.

3ème circonscription (Dole) : député sortant, Jean-Marie Sermier (UMP)

François Hollande 27642 voix (51,74%) / Nicolas Sarkozy 25780 voix (48,26%)

La gauche est majoritaire sur la circonscription doloise, mais elle est divisée entre le PS, qui pourrait voir sa candidate Sylvie Laroche invalidée, et le Front de Gauche de Patrick Viverge, qui vise un siège à l’Assemblée Nationale. Du coup, même si le rapport de force semble défavorable pour Jean-Marie Sermier, la partie n’est peut-être pas perdue pour l’UMP.

Haute-Saône :

1ère circonscription (Vesoul-Gray) : député sortant, Alain Joyandet (UMP), ne se représente pas.

François Hollande 33186 voix (48,04%) / Nicolas Sarkozy 35898 voix (51,96%)

La partie semble bien engagée pour Alain Chrétien. Le nouveau maire de Vesoul qui a déjà succédé à Alain Joyandet à la tête de la Ville pourrait bien gagner cette élection législative. A moins que l’équation ne se complique avec une triangulaire : le FN a rassemblé quasiment 19% des inscrits au premier tour de la présidentielle.

2ème circonscription (Lure-Luxeuil) : suite au redécoupage de la carte électorale, il y a eu fusion entre les deux circonscriptions de Michel Raison (UMP-Luxeuil) et Jean-Michel Villaumé (PS-Lure)

François Hollande 35467 voix (51,23%) / Nicolas Sarkozy 33760 voix (48,77%)

Ils sont deux députés sortants pour une seule circonscription ! Et au regard du résultat de la présidentielle, ce duel semble tourner à l’avantage du socialiste. Michel Raison se trouve face à une équation quasi-impossible, car le Front National est presque certain de figurer au second tour pour une triangulaire. Marine Le Pen a réalisé 21,75% des inscrits au premier tour de la présidentielle.

Territoire de Belfort :

1ère circonscription (Belfort-Sud) : député sortant, Damien Meslot (UMP)

François Hollande 17074 voix (48,1%) / Nicolas Sarkozy 18426 voix (51,9%)

La circonscription de Damien Meslot, qui faisait partie du comité de campagne de Nicolas Sarkozy, vote majoritairement à droite. La logique voudrait donc qu’il soit réélu aux législatives, à moins qu’ici aussi le Front National ne joue les trouble-fête. C’est tout à fait possible, puisque Marine Le Pen a rassemblé 19,16% des inscrits lors du premier tour de la présidentielle.

2ème circonscription (Belfort-Nord) : député sortant, Michel Zumkeller (UMP)

François Hollande 18792 voix (52,95%) / Nicolas Sarkozy 16697 voix (47,05%)

Division à gauche pour remporter une circonscription qui a voté majoritairement pour François Hollande. Ici le chevènementiste Etienne Butzbach (MRC) est soutenu par les instances nationales du PS. Sauf que le président socialiste du du conseil général Yves Ackermann entend bien se présenter lui aussi avec l’étiquette divers-gauche. Une guerre fratricide qui fera peut-être les affaires de Michel Zumkeller. Mais le député sortant doit aussi composer avec l’éventualité d’un Front National qui pourrait se maintenir au second tour.

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus