Lormes: M.Touraine préconise la prévention

La ministre a visité une maison de retraite dans le cadre de la prévention des dangers liés à la canicule

Par M.B

Marisol Touraine a visité vendredi 17 août l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du centre hospitalier Les Cygnes à Lormes dans la Nièvre en fin de matinée. Une autre ministre, la déléguée aux personnes âgées Michèle Delaunay s'est rendue dans le Lot-et-Garonne, à l'Ehpad d'Aiguillon.

La ministre a visité l'établissement, se rendant dans la salle climatisée mise à disposition des 96 personnes accueillies, elle en a rencontré certaines ainsi que des membres du personnel. "La clef en cas de canicule, c'est l'anticipation", a dit la ministre. "En été on sait que les fortes chaleurs peuvent fragiliser les personnes âgées, les enfants, les personnes malades. Il est normal que le gouvernement soit mobilisé et que la ministre de la Santé se rende compte de la façon dont sont mises en oeuvre les préconisations qui doivent permettre à chacun de traverser la période sans trop de difficultés."

"Il ne s'agit pas d'affoler, ni d'inquiéter. Ma visite ne veut pas dire +attention

il y a des risques particulièrement graves. Ca veut dire nous devons être prêts. Nous sommes prêts et nous savons qu'il suffit de peu de chose: boire, se rafraîchir, ne pas sortir en plein soleil pour éviter des situations qui peuvent être difficiles pour les personnes âgées notamment", a dit la ministre, citant entre autres personnes fragiles les enfants, les personnes malades et celles qui travaillent à l'extérieur.

Une 20aine de départements sous "surveillance"

"Il y a une vingtaine de départements qui sont regardés aujourd'hui avec une attention
toute particulière dans le Massif Central, a déclaré la ministre de la Santé, Marisol Touraine. 

Les préfets de six départements du Sud-ouest ont déclenché, ou s'apprêtent à le faire, le niveau 2 du plan canicule pour les maisons de retraite, les hôpitaux et les personnes âgés isolées. D'autres départements pourraient faire de même. Le niveau 2 du plan, qui en compte 3, vise principalement à mettre à l'abri des fortes chaleurs les personnes âgées en établissement (le dispositif est dénommé "plan bleu") et redoubler de vigilance, via les communes, pour celles qui résident à leur domicile.

Le plan canicule est un dispositif piloté par le ministère de la Santé, créé en 2004, l'année qui a suivi l'hécatombe de l'été 2003 avec ses 15.000 morts. Il concerne principalement les maisons de retraite, les hôpitaux, les maternités, les crèches et autres lieux accueillant des personnes fragiles. Toutes les maisons de retraite doivent disposer d'au moins une pièce rafraîchie pour permettre aux occupants de mieux supporter la chaleur.

Sur le même sujet

Les + Lus