• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Marie-Guite Dufay hausse le ton

© France 3 Franche-Comté / Archives
© France 3 Franche-Comté / Archives

Le mécontentement de la présidente de région sur les navettes entre les deux gares bisontines.

Par M. Julliand

video title

TGV : les navettes posent problèmes à Besançon !

10 jours après sa mise en service, la navette reliant les gares Besançon Viotte et Besançon Franche-Comté TGV fait à nouveau parler d'elle. Quelques ratés et la présidente de région, Marie-Guite Dufay écrit au président de la SNCF. Prise de pouls à bord du TER en ce jour de départ en vacances.

Dans un courrier daté du 21 décembre, la présidente de la région Franche-Comté interpelle le président de la SNCF sur les dysfonctionnements de la navette TER assurant la liaison entre Besançon Viotte et la gare TGV d’Auxon-Dessus.

«  Depuis la mise en service du 11 décembre, de nombreux incidents ont touché ces navettes faisant rater des correspondances sur le TGV et générant de nombreux mécontentements dont je suis saisie », fait notamment remarquer Marie-Guite Dufay, rappelant au passage les 2,2 M d’euros investis par la Région pour la mise en place de cette desserte.

Il faut dire que les couacs s’accumulent autour de cette liaison, déjà au cœur du mouvement de grève des contrôleurs qui a perturbé durant 5 semaines le trafic ferroviaire en Franche-Comté. Inlassablement, ces derniers ont réclamé la mise en place de contrôles systématiques à bord de ladite navette… jusqu’à finalement renoncer en fin de semaine dernière devant la fin de non-recevoir « ferme » de la direction régionale !

Ces dysfonctionnements arrivent donc au plus mal pour la SNCF, comme pour la Région qui aimerait bien pouvoir fêter sereinement l’ouverture de cette LGV Rhin-Rhône. Il n’en fallait pas plus à Marie-Guite Dufay pour prendre sa plume et ainsi faire part de ses inquiétudes au président de la SNCF, Guillaume Pepy.

Invitée de notre journal de midi ce vendredi 23 décembre, la présidente de Franche-Comté a notamment insisté sur l’importance de mettre rapidement un terme à ces incidents : « Même si 7 navettes seulement sur les 300 prévues ont été supprimées depuis le 11 décembre, cela reste 7 de trop » !

Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus