Meurtre à la barre de fer: 18 ans pour René Wetzel

Le jury a délibéré en à peine 1 heure et a reconnu la préméditation. René Witzel est donc condamné pour assassinat.

Par Régions

Les jurés ont délibéré très rapidement, en une heure leur décision était prise. La cour d'Assises de Besançon condamne René Wetzel à 18 mois de prison ferme pour l'assassinat de son ancien associé à coups de barre de fer.

La stratégie de la défense qui voulait écarter la préméditation a échoué. Les jurés ont estimé que les coups de barre de fer assénés en pleine rue à l'ancien associé de René Wetzel avaient été planifiés par son auteur. La condamnation correspond à la peine maximum recquise par le parquet.

Le 22 octobre 2008, dans un rond-point du centre-ville d'Audincourt, René Wetzel, 49 ans, frappe mortellement avec un tube métallique son ancien associé, Philippe Courtois, 38 ans. Juste avant, il avait percuté le véhicule de la victime  par l'arrière pour l'arrêter.

A la base du drame : un vieux conflit financier et professionnel. René Wetzel et Philippe Courtois étaient associés au sein d'une société de surveillance, RW Protector, devenue Optimen Sécurité Privée. Courtois a fini par devenir gérant de l'entreprise, Wetzel a du laisser 50% de ses parts puis s'est retrouvé licencié.

René Wetzel avait préparé sa fuite chez sa compagne en Charente Maritime et avait teint ses cheveux en blond pendant sa cavale.

Sur le même sujet

Les + Lus