Montebourg éconduit l'agence de notation Fitch

L'agence de notation financière Fitch voulait noter les finances de la Saône-et-Loire.

Par B.L. avec l'AFP

Le président du conseil général de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg (PS) a opposé lundi 21 novembre 2011 une fin de non recevoir à l'agence Fitch. Celle-ci mettait en avant "l'intérêt" d'une note pour le département.

Courant novembre, Fitch France a contacté le conseil général pour solliciter un rendez-vous "afin d'échanger" "sur différents sujets ayant trait" aux "finances", aux "investissements" et aux "besoins de financement" du département, "dans un contexte de rétrécissement de l'offre bancaire", selon le courriel de l'agence.

Dans ce message, Fitch propose également à la collectivité de lui "présenter" son "activité de notation dans le secteur public, et plus particulièrement des collectivités locales, et l'intérêt qu'une note peut représenter pour votre département". Dans son message, Fitch Ratings indique qu'il note en France "des régions, des départements comme Paris, l'Essonne" et la "Seine-et-Marne".


En réponse, envoyée lundi au président de Fitch France, Arnaud Montebourg affirme qu'"il ne sera pas donné suite à cette demande". "Nous émettons les plus expresses et rigoureuses réserves quant à votre prétention à déterminer la capacité de notre département à honorer, en temps et en heure, sa dette, intérêt et principal", poursuit le courrier du président du conseil général qui qualifie l'activité des agences de notation de "nuisible".

"La seule institution que nous considérons fiable et capable d'évaluer nos comptes publics est la Chambre régionale des comptes", "sous le contrôle de la Cour des comptes", ajoute-t-il.

 

En conclusion, le courrier prévient Fitch que le conseil général "se réserve le droit à poursuivre sévèrement la réparation du moindre préjudice qui résulterait de toute information incomplète, erronée ou tendancieuse délivrée par votre agence au sujet de nos comptes publics".

Sur le même sujet

Les + Lus