Montebourg et Rebsamen à La Rochelle

La famille socialiste se retrouve à La Rochelle pour son université d'été à partir du vendredi 24 août 2012.

Par B.L. avec l'AFP

Outre les personnalités politiques, près de 4 500 personnes - militants, syndicalistes, chercheurs, intellectuels - sont attendues de vendredi à dimanche.

La traditionnelle université d'été sera l'occasion pour le parti de fêter sa victoire à l'élection présidentielle. Au-delà, il s'agit aussi de chercher sa place face à une rentrée qui s'annonce difficile.
 

Tout le gouvernement est attendu. De nombreux ministres animeront rencontres "plénières" et "ateliers" dans leur domaine respectif.  L'ancien président du conseil général de Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg, va discourir sur le thème "redresser l'économie".

Une "plénière" abordera par ailleurs la "feuille de route parlementaire" avec les deux présidents de groupe du PS à l'Assemblée et au Sénat, Bruno Le Roux et François Rebsamen, le sénateur-maire de Dijon.

"Montebourg est très dévoué"

Le PS devra aussi plancher sur la façon dont il peut ou doit se positionner tout au long du quinquennat, alors que l'exécutif, l'Assemblée nationale et le Sénat sont tous à gauche.

Durant l'été, que ce soit sur la question du traité budgétaire européen, ou sur celle du démantèlement des campements de Roms, l'aile gauche du PS s'est fait entendre. Par ailleurs, la majorité doit faire face aux critiques de Jean-Luc Mélenchon, sur le bilan des trois premiers mois : 100 jours de "creux" ou de "presque rien", selon l'ex-candidat à la présidentielle du Front de Gauche, qui exhorte l'aile gauche de son ancien parti à venir l'aider dans ses combats.

"J'ai le droit de dire que cette orientation politique ne conduit nulle part, pas à cause de François Hollande qui est un brave homme, ni de Montebourg qui est très dévoué, cela ne fait pas l'ombre d'un doute, mais à cause de la situation politique générale", a déclaré récemment Jean-Luc Mélenchon.
 

Après ce rendez-vous, les socialistes auront rendez-vous deux mois plus tard pour le Congrès de Toulouse. A cette occasion, la première secrétaire, Martine Aubry, devrait quitter la direction du parti, "si tout se passe comme elle le souhaite". Qui prendra la relève ? La question agitera-t-elle La Rochelle ? Le nom de son successeur sera en tout cas connu très vite, au plus tard lors d'un conseil national du PS le mercredi 12 septembre.

Sur le même sujet

Les + Lus