• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Montres Pequignet : le temps de l'inquiétude

© DR
© DR

Le tribunal de commerce de Besançon a placé hier l'horloger de Morteau sous observation pour 6 mois.

Par Clément Jeannin

L'entreprise Mortuacienne fondée en 1973 emploie 47 personnes. Pour l'instant rien ne va changer pour les salariés. En revanche, si les comptes de la société ne s'améliorent pas d'ici octobre, il pourrait y avoir un plan social. Ce dépôt de bilan est plutôt surprenant pour le grand public. En revanche dans le petit monde de la montre les rumeurs allaient bon train depuis plusieurs semaines.
Pequignet est pourtant en pleine expansion depuis la mise au point de son calibre royal en 2009. Mais justement, pour se développer la société mortuacienne dépense beaucoup. C’est cela qui a obligé hier ses dirigeants à déposer le bilan. Le salut viendra peut-être des débouchés en Asie et plus particulièrement du marché Chinois sur lequel l’horloger du Haut-Doubs mise beaucoup.

Sur le même sujet

Interview PSA

Les + Lus