• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

OGM : “Il faut qu'on soit sérieux”

Le ministre de l'Agriculture a demandé de nouvelles analyses sur un OGM incriminé par une étude française.

Par B.L.


Stéphane Le Foll est à Dijon ce jeudi 20 septembre 2012 à l'occasion des Journées parlementaires du PS. Il était l'invité du 12/13 de France 3 Bourgogne.

Le ministre de l'Agriculture a donné son point de vue sur une étude choc, réalisée par des chercheurs français, qui vient d'être publiée. Elle montre des tumeurs grosses comme des balles de ping-pong sur des rats nourris avec un maïs OGM de Monsanto importé en Europe sous le nom de maïs NK603.

Stéphane Le Foll s'est dit prêt à suspendre les livraisons de ce maïs en France si les résultats de cette étude étaient validés
par les scientifiques du HCB (Haut conseil des biotechnologies) et de l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire).

"Il faut qu'on soit sérieux parce que les conséquences sont lourdes. C'est sur un OGM et sur un herbicide où il y a ce problème. Il faut qu'on y voie clair et qu'on sache où on va pour prendre des décisions qui seront prises à l'échelle européenne. Aujourd'hui, il y a un moratoire en France, mais à l'échelle de l'Europe, selon les pays, on n'a pas les mêmes positions. Et en particulier, on continue à importer  l'OGM incriminé - je le dis aux consommateurs français - dans l'alimentation animale. Donc, il faut aller vite."

"C'est une étude totalement nouvelle qui change les données".
On n'est plus sur la question simplement environnementale de la dissémination, on est sur la santé. Donc, là il faut qu'on soit d'une vigilance absolue" a conclu le ministre de l'Agriculture.

Sur le même sujet

Rockin 1000 : Where is my Mind

Les + Lus