Ornans : l'activité de TCO prolongée jusqu'en mars

Le Tribunal de commerce de Paris a prolongé de six mois l'activité de Tricotage et Confection d'Ornans.

Par Isabelle BRUNNARIUS

L'entreprise d'Ornans est en redressement judiciaire depuis le 26 mai dernier. Depuis l'audience de jeudi,son activité est prolongée de 6 mois. Bien que le siège social de ce groupe de textile commercialisant les vêtements du Phare de la Baleine,c'est le tribunal de commerce de Paris qui suit ce dossier car le groupe a plusieurs sociétés sur Paris.

De retour de Paris, la déléguée du personnel Andrée Renaud affiche sa tristesse, "c'est dur à avaler nous confie-t-elle en début de soirée juste avant de se rendre à la séance du conseil municipal extraordinaire convoquée par le maire Jean-François Longeot. Les élus apportent leurs soutiens aux salariés.

Effectivement, la prolongation de la période d'observation ne devrait pas éviter l'annonce prochaine d'une vingtaine de licenciements : les postes de production devraient être supprimés, seules les activités administratives et de logistiques devraient être maintenues sur le site historique d'Ornans. A Champagnole (Jura), l'actvité du site est également menacée, trois salariées sont concernées.

Le 26 septembre, l'administrateur judiciaire devrait venir sur le site d'Ornans évoquer l'avenir du site.

Samedi 10 septembre, les salariés de TCO, essentiellement des femmes ayant de nombreuses années d'ancienneté, avaient manifesté devant la mairie d'Ornans pour tenter de mobiliser la population à leur situation. 

Sur le même sujet

Les + Lus