• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

ProA -Quand le basket s'invite sur scène

Par Romain Liboz

Après Bruce Springsteen, Starmania, le Concours de l'Eurovision et Chantal Goya, la scène du Palais des Congrès de Paris accueille jeudi une... rencontre de basket avec le Match des champions entre Chalon-sur-Saône et Limoges, pour une grande première en Europe.

Une scène, dix joueurs de basket, la presse dans les coulisses et 3500 personnes dans leur fauteuil à regarder le spectacle de face: voilà ce qu'a imaginé la Ligue nationale de basket (LNB) pour promouvoir un événement qui ronronnait jusque-là sous les yeux des seuls spécialistes.

"Un truc unique"

"C'est important de bien lancer la saison. Le foot a son Trophée des champions à l'étranger, le hand va à Monaco. Nous on voulait un lieu original et décalé pour faire parler de basket d'une autre manière", explique Arnaud Sevaux, responsable des médias à la LNB et qui a eu l'idée du Palais des Congrès.
A cette échelle là, c'est du jamais vu en Europe puisque le seul antécédent connu est celui du Radio City Music Hall de New York qui a notamment accueilli un match de l'équipe nationale des Etats-Unis il y a deux ans.
"C'est un moment unique du sport français, personne n'avait encore jamais fait ça", assure la LNB qui veut faire "un événement" de ce duel entre le champion de France et le vainqueur de la Coupe (le finaliste en fait puisque Chalon a remporté les deux), "rapatrié à Paris" pour un maximum de visibilité.

La transformation de la scène du Palais des Congrès en terrain de basket a coûté 175.000 euros et tout doit aller très vite. Mardi soir, les menuisiers du Palais des Congrès ont construit une avant-scène, par mesure de sécurité, avant l'installation du parquet, des panneaux et de la logistique mercredi. Tout devra être remballé jeudi soir dès la fin du match, qui débute à 20h15.

"Un truc unique"
"Un vrai défi technique", souligne-t-on à la LNB, où on travaille depuis six mois sur le projet. Le résultat est spectaculaire.
Le parquet est placé à 1,20 m de hauteur, faisant que les spectateurs des premiers rangs auront une vue par en-dessous. D'autres ne verront pas les supports des panneaux mais seulement les arceaux.
Il a fallu "réinventer" les vestiaires. Les joueurs se préparent dans les loges. Pour suivre la rencontre, la presse est invitée sur scène, derrière les rideaux, de chaque côté des panneaux, "côté court et côté jardin".
"Tout est fait pour conserver une ambiance théâtre", explique Arnaud Sevaux qui promet "des animations dans l'esprit Musical, pas de la R&B pourrie".
Le match sera retransmis en direct par France O et Sport+. Il a fallu installer une grue et un un rail de travelling. Le fond de la scène est habillé et recueillera notamment le score de la rencontre.
Côté public, il y aura un peu de dégagement derrière les limites du terrain mais les joueurs devront s'habituer à déclencher leurs tirs dos au vide.
"Tout est fait pour rendre ce truc unique", dit Arnaud Sevaux, d'autant plus qu'il faudra trouver autre chose en 2013, la scène étant déjà prise.
A la LNB, qui organisé aussi le All-Star Game à Bercy vers Noël et la Semaine des As à Euro Disney en février, il faudra phosphorer dur pour trouver un lieu aussi théâtral pour sonner les trois coups de la saison.

Sur le même sujet

AJ Auxerre : la mise en sécurité du stade Abbé-Deschamps débute

Les + Lus