• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

PS : les candidats à la candidature

Petit tour d'horizon des candidats PS à la candidature pour les legislatives 2012.

Par J. Chevreuil

En Franche-Comté, le Parti socialiste n’a que deux députés sur 13 circonscriptions aujourd’hui. On connaît désormais les candidats à la candidature: ils sont 19.

Une circonscription est réservée à Europe Ecologie-Les Verts, une au Parti radical de gauche, et une au Mouvement républicain et citoyen.

Les militants socialistes désigneront leurs candidats par un vote le 1er décembre. Un conseil national du PS validera ensuite les choix locaux.

Dans le Doubs

Barbara Romagnan est la seule à briguer le siège de Françoise Branget.

La 2e circonscription, sur laquelle lorgnait notamment le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret, est réservée à Europe Ecologie-les Verts. On en a beaucoup parlé. Eric Alauzet sera candidat face au sortant Jacques Grosperrin, mais rien n’assure qu’un socialiste ne se présentera pas en dissidence.

Dans la 3e circonscription, il y a foule pour affronter le sortant Marcel Bonnot. Il sont pas moins de cinq candidats, notamment les deux frères Jacques Hélias, maire de Montbéliard, et Pierre Hélias, conseiller général. Arnaud Marthey, adjoint au maire de Baume-les-Dames, Rémy Nappey, maire et conseiller général de L’Isle-sur-le-Doubs, et une militante enseignante Anne Ibanez sont aussi sur les rangs.

Dans la 4e circonscription, le sortant Pierre Moscovici sera évidemment candidat à sa succession. L’adjoint au maire de Valentigney Salem Drici brigue également l’investiture.

Et puis dans la 5e circonscription, réservée à une femme, seule Liliane Lucchesi, conseillère municipale à Pontarlier, est candidate.

En Haute-Saône

En Haute-Saône, face à Alain Joyandet, ce sera a priori la conseillère générale du canton de Gray Claudy Chauvelot-Duban. Le militant Olivier Renaud est aussi candidat, mais cette circonscription est réservée à une femme.

Il y aura encore moins de suspense dans la 2e circonscription puisque Jean-Michel Villaumé affrontera un autre député sortant, Michel Raison. Leurs deux circonscriptions ont fusionné.

Dans le Territoire de Belfort

Dans le Territoire de Belfort, Damien Meslot pourrait être opposé à Anne-Marie Forcinal, la première vice-présidente du Conseil général. Le conseiller municipal belfortain Selim Guemazi  est aussi sur les rangs, mais la circonscription est aussi réservée à une femme.

La 2e circonscription est théoriquement réservée au MRC, mais le président du Département Yves Ackermann compte bien déloger lui-même le sortant Michel Zumkeller.

Dans le Jura

Dans le Jura, enfin, la conseillère générale Danielle Brulebois, à Lons, et la conseillère régionale Sylvie Laroche, à Dole, devrait porter les couleurs du PS. Dans la 1re circonscription, deux militants sont également candidats : Jean-Marc Gardère et Ian Dufour.

La 2e circonscription est quant à elle réservée au Parti radical de gauche. Francisque Bailly Cochet est sur les rangs.

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus