Remise en question des évaluations à l'école

Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a annoncé lundi 21 mai la réforme du système d'évaluation à l'école.

Par F.L. (avec AFP)

Le nouveau ministre de l’Education, Vincent Peillon, a annoncé en visite dans une école à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), lundi 21 mai, la réforme du système d’évaluation à l’école.

Alors que les premières épreuves débutent cette semaine dans les classes de CE1 et de CM2, M.Peillon s’est engagé à « mettre fin à la confusion et à la manipulation ».

Les évaluations "doivent aider au progrès pédagogique des élèves et ne peuvent

servir à la communication gouvernementale et à des statistiques erronées", a-t-il

dit.

1,6 million d’élèves sont évalués cette semaine

            "Il faut donc trancher": ces évaluations vont se dérouler cette année car il est

trop tard pour les arrêter mais mais "elles resteront dans les écoles" pour appréciation

par les enseignants, a-t-il dit. "Il n'y aura pas de remontées (des résultats)

au ministère pour faire des statistiques, mettre en concurrence les écoles et fausser

les résultats de l'école française".

            Mais "dès l'été, nous mettrons en place un nouveau système d'évaluation" pour

que "la transparence ait lieu entre l'Ecole de la République et l'ensemble des

citoyens", a expliqué M. Peillon.

Sur le même sujet

Les + Lus