• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Savigny : “L'homme avait prévu de se suicider”

Par Régions

Le forcené de 75 ans qui s'était retranché avec des armes depuis mercredi soir
dans une maison de Savigny-lès-Beaune, en Côte d'Or, a été découvert "suicidé" dans son salon par le GIGN, jeudi matin, a annoncé le directeur de cabinet du préfet du département, Arnaud Schaumasse.

On a la quasi certitude que l'homme avait prévu d'aller jusqu'au bout de son action", c'est à dire jusqu'au suicide, a confié le colonel Janus.
 

"L' homme avait prévu d'aller jusqu'au bout "

"On a la quasi certitude que l'homme avait prévu d'aller jusqu'au bout de son
action", c'est à dire jusqu'au suicide, a confié le colonel Janus.
L'homme s'en était pris mercredi en fin d'après-midi à un ouvrier dans la propriété et l'avait menacé. Connaissant son caractère irascible, une personne avait conseillé à l'ouvrier de se mettre à l'abri, et les gendarmes avaient été appelés.
C'est lorsque des militaires s'étaient présentés sur place que les premiers coups de feu avaient été tirés par le forcené, selon le directeur de cabinet du préfet.

Tentatives de négociations du GIGN

L'homme avait rompu toute discussion avec le négociateur des gendarmes, et le GIGN avait été appelé en renfort. Une vingtaine d'hommes de ce groupe d'intervention étaient arrivés dans le village peu après minuit. Mais l'homme n'a pas donné suite aux tentatives de négociations du GIGN.

Un PC de crise

Un PC de crise avait été installé dans la mairie de la commune, tandis qu'un périmètre
de sécurité était installé autour de la bâtisse. Celle-ci était divisée en plusieurs appartements. Les autres locataires avaient été priés de quitter les lieux et avaient été relogés.
 

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus