• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Travaux : la cathédrale rouvre à Noël

© Diocèse de Lons-le-Saunier
© Diocèse de Lons-le-Saunier

Les fidèles de la cathédrale de Saint-Claude auront chaud et pourront profiter du nouveau choeur dès la messe de minuit

Par Lucie THIERY

Coût total des travaux : 280 000 euros. L'installation du chauffage électrique, d'une part, sera financé par la paroisse à hauteur de 100 000 euros et de l'autre, la transformation du choeur sera prise en charge par le Diocèse et coûtera 180 000 euros.

A Saint-Claude on ne voit qu’elle. Avec la cathédrale Saint-Jean à Besançon c’est la seule qui soit classée monument historique en Franche-Comté, et ce depuis 1906.

Œuvre remarquable de la période gothique, construite au XIVe siècle,la Cathédrale Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-Jean a fermé ses portes aux fidèles le soir de la Toussaint pour cause de travaux. Le chauffage, en panne depuis 3 ans, est cours de rénovation. La paroisse à l’initiative de ces travaux a lancé une souscription et est ainsi parvenu à récolter 90 % des 100 000 euros nécessaires à l’installation du nouveau plancher chauffant. 7 entreprises différentes se sont chargées de la pose de 130 m2 de modules électriques et d’un revêtement plastifié. Cela permettra de chauffer une partie de la nef centrale où sont réunis les paroissiens pour la messe. Selon Michel Baillaud, conseiller économique de la paroisse, " il était indispensable de remplacer le système à air pulsé qui était devenu inefficace dans un édifice d’un volume de 47 000 m2 et de 27 m de haut ".

Le Diocèse a initié dans le même temps une modification de l’aménagement du chœur liturgique. Il doit répondre aux exigences du concile Vatican II (1962) qui veut que le prêtre ne tourne plus le dos aux fidèles lors de son sermon. Cette révolution qui n’est pas déconnectée du mouvement soixante-huitard répond à " une volonté de rapprocher les gens de l’espace liturgique " explique Jean-Michel Blanchaut, historien des religions.

La structure sera donc modifiée et un nouveau mobilier sera donc mis en place. Il est imaginé et fabriqué par un artiste majeur français, orfèvre de formation : Goudji. Le coût des travaux s’élève à 180 000 euros.

Les paroissiens pourront profiter à nouveau de la cathédrale à l’occasion de Noel, lors de la messe de minuit où l’édifice sera définitivement rou

Sur le même sujet

Tuto : comment vérifier une information en ligne ?

Les + Lus