Un campement d'indignés pour une démocratie réelle

Depuis plusieurs jours, des militants s'organisent et suivent l'exemple du mouvement espagnol "Democracia Real Ya".

Par Sarah Rebouh

Lundi, ils étaient une soixantaine à s'installer sur la place de la Révolution. Lors d'une assemblée générale organisée pour l'occasion, les militants pour une "démocratie réelle" s'organisent et rêvent d'une nouvelle société.

Depuis le 15 mai, des révoltes pacifiques naissent dans toute l'Europe. Une forme d'insurrection civique apparaît contre les injustices et les inégalités. La crise, les banques et les financiers sont pointés du doigt. En Espagne tout d'abord, sur "la Puerta del Sol", des milliers de jeunes dénoncent la politique d'austérité du gouvernement. La Grêce, l'Allemagne,  l'Italie et même la Suisse voient pousser des campements d'indignés dans toutes les grandes villes.

En France, l'idée d'une révolution pacifique se répand rapidemment. Les militants utilisent les réseaux sociaux pour diffuser les photos, les vidéos et les articles retraçant les activités des différents campements européens. A Paris, la place de la Bastille est occupée tous les jours depuis une semaine par une centaine de personnes, allant jusqu'à un millier dimanche 29 mai. A Bayonne, le tribunal administratif rejette même la demande d'expulsion des "indignés", lancée par la mairie. Aujourd'hui, on recence plus 35 campements et rassemblements pacifiques dans les plus grandes villes de France.

Besançon ne fait pas exception. Le mouvement a débuté la semaine dernière. Place de la révolution, on rêve d'une autre société. Les revendications sont encore floues, l'organisation un peu bancale mais l'envie est bien présente. Assis par terre, en cercle, les discussions fusent. On parle avant tout d'organisation du campement, de la création de différentes commissions, du besoin d'aller sensibiliser la population bisontine. Dans le groupe de militants se retrouvent des jeunes, des trentenaires et même des plus anciens. Mercredi soir, un débat populaire est organisé sous le kiosque Granvelle : Qu'attendons nous d'une démocratie réelle ? Samuel,  "indigné", explique le mouvement bisontin. (voir la vidéo)

Pour plus d'informations

Besançon Démocratie Réelle : http://bdr.alterbesac.com

 

Sur le même sujet

Les + Lus