Une handicapée doit rembourser 46 427 euros

Une retraitée de Plombières-lès-Dijon doit rembourser une partie des allocations qu'elle a reçues

Par B.L.

Denise Mailly avait fait une demande de remise gracieuse de dette, mais sa requête a été refusée par la commission permanente du conseil général de Côte d'Or la semaine dernière.

Suite à une hémiplégie, la sexagénaire s'est retrouvée invalide à 80% pendant 4 ans. A cette époque, Denise Mailly a perçu deux allocations pour son handicap, l'une versée par le Département et l'autre par sa caisse de retraite. Or, ces deux allocations étaient incompatibles.
 

Mais, l'administration ne s'en est aperçue qu'en janvier 2012, quand les fichiers du Département et ceux de la caisse de retraite ont été recoupés. Au mois d'avril, la retraitée de 65 ans reçoit donc une lettre du conseil général lui demandant de rembourser la somme de 46 427,94 euros. Depuis, elle vit dans la peur d'être saisie, car elle n'a pas les moyens de rembourser le montant réclamé.
 

Un cas qui n'est pas isolé

"Si j'avais su ça dès le début, soit j'aurais supprimé le conseil général, soit j'aurais supprimé la tierce personne, mais je ne me serais pas engagée à toucher les deux, pour en arriver où je suis aujourd'hui", déclare cette habitante de Plombières-lès-Dijon, qui plaide la bonne foi.
 

Il y a 6 mois, quand l'affaire avait été rendue publique, le conseil général de Côte d'Or avait indiqué, via un communiqué de presse, que le cas de Denise Mailly n'était pas isolé. Une trentaine de personnes handicapées étaient concernées. Le Département assurait aussi qu'il allait traiter les dossiers au cas par cas. Celui de la retraitée de Plombières vient de recevoir une réponse.

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus