Une nouvelle tragédie est toujours possible

L'accident de car le plus meurtrier de France avait fait 53 morts, dont 44 enfants, le 31 juillet 1982

Par B.L.

Une commémoration est organisée lundi 30 juillet 2012 à Merceuil, en Côte d'Or, en hommage aux victimes de cette tragédie survenue il y a 30 ans.

C'était une nuit d'été, lors du grand chassé-croisé estival. Le 31 juillet 1982, la mort les a fauchés sur l'autoroute A6, près de Beaune. La plupart des victimes venaient de Crépy-en-Valois, dans l'Oise. Elles se rendaient en colonie de vacances. Trente ans après, ce lundi 30 juillet 2012, une cérémonie aura lieu comme chaque année au PK 313, devant la stèle érigée sur le lieu du drame. Les familles et le délégué interministériel à la Sécurité routière assisteront à la célébration, qui se déroulera juste après une messe en l'église Saint-Laurent.

Un carambolage meurtrier


30 ans après, la tragédie de Beaune par France3-Bourgogne (cliquez pour regarder la vidéo)

L'accident s'est produit en pleine nuit, il pleuvait et la circulation était dense. Brusquement, la circulation ralentit, les 2 bus de Crépy-en-Valois et 2 voitures se percutent. Dans le choc, le réservoir d'une des autos se vide et les véhicules s'embrasent. Une partie des passagers restent bloqués dans les habitacles. 

On n'oublie jamais


Témoignage sur un carambolage meurtrier par France3-Bourgogne (cliquez pour regarder la vidéo)

La plupart des victimes étaient originaires de Crépy-en Valois, une petite ville de l'Oise. Trente ans après le drame, la douleur est aussi vive qu'au premier jour. Pour les familles de victimes, ces journées de commémoration sont très importantes, car il ne faut surtout pas oublier ce qui s'est passé, disent-elles. 

Ce qui a changé


La législation sur le transports d'enfants en car par France3-Bourgogne (cliquez pour regarder la vidéo)

A la suite de ce drame, le ministre des Transports Charles Fiterman prend des mesures pour renforcer la sécurité. Les gouvernements suivants adopteront des dispositions complémentaires. Les transports d’enfants en car sont interdits les jours de circulation classés "noirs". Un limitateur de vitesse et un tachygraphe sont imposés dans les cars qui sont construits avec des matériaux ininflammables. Un contrôle technique est imposé tous les six mois, le port de la ceinture de sécurité est obligatoire, etc. Mais, malgré tous ces réglements, il restera toujours un élément incontrôlable : le comportement des conducteurs.

Sur le même sujet

Les + Lus