• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Yonne : 22 ans après, l'affaire Parrish relancée

Un suspect mis en examen dans l'affaire Parrish, 22 ans après les faits.

Par P.R avec l'AFP

L’affaire du meurtre de Joanna Parrish, une jeune britannique retrouvée violée et étranglée dans la rivière de l’Yonne en 1990, est relancée suite à de nouveaux témoignages. Un suspect a été mis en examen, mardi 19 juin 2012.

Un des nouveaux suspects dans l'affaire du meurtre en 1990 de Joanna Parrish, récemment relancée par la cour d'appel de Paris sur la base de nouvelles pistes, a été mis en cause par plusieurs témoignages, selon un document consulté mardi 19 juin 2012 par l'AFP.

Cet homme, au lourd passé criminel, a été récemment mis en cause par une enquête de gendarmerie, selon un arrêt de la cour d'appel de Paris, consulté par l'AFP, confirmant les révélations du quotidien l'Yonne républicaine à paraître mercredi. D'après cette procédure de gendarmerie, une ancienne compagne de cet homme a indiqué qu'elle l'avait vu rentrer une nuit "avec des traces de griffures sur le visage" et avec "un sac en jean présentant des similitudes avec celui de Mlle Parrish", tel qu'il avait été décrit à l'époque dans les médias.

Une autre compagne a affirmé que le suspect s'était vanté auprès d'elle d'avoir été impliqué dans "deux affaires de meurtre". La première concerne "une jeune fille étouffée par un oreiller et ensevelie dans les bois près de Joigny", dans l'Yonne, en 1990, tandis que la seconde se réfère à "une femme retrouvée dénudée en 1997 sur une aire d'autoroute près de Salon de Provence", dans les Bouches-du-Rhône. A l'époque du meurtre de Joanna Parrish, le suspect, qui a notamment purgé une peine criminelle en 1997 pour un viol commis en 1992, "résidait à Auxerre", selon l'arrêt.

Joanna Parrish, une Britannique de 20 ans, assistante d'anglais dans un lycée d'Auxerre, avait été retrouvée violée et étranglée le 17 mai 1990 dans la rivière Yonne. Le 5 juin dernier, la cour d'appel de Paris a annulé l'ordonnance de non-lieu concernant le tueur en série Michel Fourniret dans l'affaire Joanna Parrish et demandé aux juges de réinstruire l'affaire sur la base de nouvelles pistes. En plus de la piste Fourniret, la piste concernant ce nouveau suspect est également exploitée par le juge d'instruction parisien en charge de ce dossier. Une source proche de l'enquête s'est refusée récemment à donner à l'AFP des précisions sur la situation actuelle -- interpellation, en détention ou non -- de ce suspect. En mars 2008, Michel Fourniret avait été mis en examen dans cette affaire pour enlèvement et assassinat après avoir été dénoncé à deux reprises par son épouse Monique Olivier, qui s'était par la suite rétractée. Ils avaient ensuite bénéficié d'un non-lieu en août 2011.

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus