Yonne : une grand-mère tuée par trois jeunes

La septuagénaire, retrouvée morte à St-Agnan, a été tuée par son petit-fils et deux de ses amis.

Par B.L.

C'est un sinistre rebondissement qui est intervenu ce vendredi 24 août 2012. Le jeune, qui avait avoué avoir étranglé sa grand-mère, était accompagné de deux camarades. 

Le petit-fils, âgé de 21 ans, s'était présenté spontanément aux gendarmes mercredi 22 août en s'accusant du meurtre de sa grand-mère. Le lendemain jeudi, en fin d'après-midi, un complice présumé, Alexis, 22 ans, s'était également livré aux gendarmes de Seine-et-Marne, tandis que le troisième, âgé de 19 ans, était interpellé dans la soirée à Laval-en-Brie, en Seine-et-Marne.

Après avoir reconstitué les faits, il apparaît que les trois hommes ont participé à l'assassinat de la vieille dame âgée de 78 ans. Ce serait l'un des amis du petit-fils qui aurait porté le coup fatal.

Le jeune homme éprouvait de la "haine" pour la vieille dame qu'il qualifiait de "vipère". Il s'était disputé avec elle après avoir trouvé sur la tombe de sa mère des "objets et pot de fleurs" qu'elle y avait déposés.

"Le petit-fils a forgé le projet de tuer sa grand-mère et il a organisé une réunion de préparation avec ses deux copains, le mardi, pour décider de la manière de procéder", a déclaré le procureur de la République d'Auxerre, François Perain.
 

Mis en examen pour assassinat

Equipés de "gants, d'un taser, d'une barre de fer et d'un jerrican d'essence", tous trois s'étaient rendus au domicile de la vieille dame, mardi vers 21h 30. Là, après une nouvelle dispute, le petit-fils avait "fait signe à Alexis de passer à l'action", selon le procureur. Ce dernier "utilise alors son taser sur la grand-mère qui bascule au sol, puis il l'étouffe à l'aide d'une barre de fer sur le cou", a-t-il ajouté.

 

Le petit-fils a fouillé ensuite la maison et il s'est emparé de "bijoux et documents qu'il estime appartenir à sa mère, avant de tenter de mettre le feu à la maison, en vain, à l'aide du jerrican. Puis, tous ont regagné la Seine-et-Marne.

Tandis que les deux premiers reconnaissent les faits, leur complice présumé a tenté de minimiser sa participation, a souligné le procureur. Les trois jeunes seront prochainement mis en examen pour assassinat et présentés au parquet.

Sur le même sujet

Les + Lus