JO 2022 : entre joies et déceptions... le bilan des Francs-Comtois aux Jeux de Pékin 2022

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Rebouh, à Zhangjiakou - Chine

Les Jeux de Pékin 2022 sont désormais terminés. Les Francs-Comtois repartent de Chine après une compétition brillante pour certains, décevantes pour d'autres. On fait le point dans cet article.

 ▶ Quentin Fillon Maillet, roi des médailles françaises

Le Jurassien Quentin Fillon Maillet  a marqué tous les esprits lors de ces Jeux 2022, à Pékin, même s'il a terminé au pied du podium de la mass start. Le leader actuel de la Coupe du monde de biathlon a empoché en tout 5 médailles : deux en or sur l'individuel et la poursuite et trois en argent en relais H, en relais mixte et sur le sprint. Pour rappel, le total des médailles de la France s'élève à 14. Une incroyable performance du Franc-Comtois, saluée à l'unanimité

 ▶ Joséphine Pagnier, 11e du saut à ski

Elle a "kiffé vraiment" les quelques jours passés sur place. La Franc-Comtoise Joséphine Pagnier en a pris plein les yeux et a vécu une expérience enrichissante et "inoubliable", comme elle l'a dit à plusieurs reprises. "Mon objectif c'était un top 10, je suis 11ème. C'est très bien" nous a expliqué la jeune femme qui disputait ses premiers Jeux. Désormais, elle regarde en direction de Milan 2026, puisqu'elle a  "hâte d'être dans 4 ans". 

 ▶ Le combiné nordique, 5e par équipe

"Je n'avais pas le droit d'abandonner. Je ne fais pas des beaux JO mais j'avais envie d'aller jusqu'au bout pour mes copains et toute ma team" a confié le leader de l'équipe de France de combiné nordique, Laurent Muhlethaler, globalement déçu de ses Jeux. Après des épreuves individuelles un peu décevantes pour les combinés originaires de Franche-Comté,  Mattéo Baud, Gaël Blondeau, Laurent Muhlethaler ont réussi à faire une jolie 5e place lors de la course par équipe, avec l'aide d'Antoine Gérard le Vosgien. C'était leur objectif, cette jeune équipe en construction repart avec cette satisfaction et l'envie de progresser encore, jusqu'aux prochains Jeux. 

 ▶ Anaïs Bescond passe à côté de ses Jeux 

Anaïs Bescond est arrivée avec beaucoup d'envie à Pékin. Elle n'a malheureusement pas été récompensée, contrairement à ce qu'elle projetait. D'entrée, elle n'a pas été sélectionnée pour le relais mixte lors duquel les Bleus ont empoché la médaille d'argent. L'envie ne l'a pourtant pas lâchée, mais cela n'a pas suffit. 

"C'est dur à avaler la pilule, parce que c'est des années de travail. C'est rageant voilà" a expliqué la Jurassienne des larmes dans la voix, à la fin de l'épreuve de poursuite. Quelques jours plus tard, elle finissait malheureusement avant dernière de la mass start. Une véritable désillusion pour ses derniers Jeux Olympiques. 

 ▶ L'échec de Tifany Huot Marchand en short track

Le Bisontine avait dans l'intention de prendre une médaille en short track, lors des Jeux de Pékin 2022. Rien ne s'est passé comme prévu sur la glace. "Je ne vais pas mentir, je suis profondément triste" a déclaré la jeune femme pensionnaire du club de Belfort juste avant de reprendre l'avion en direction de la France. Elle n'a passé le cap des séries sur aucune des épreuves sur lesquelles elle était engagée (500, 1000 et 1500m), tout comme l'ensemble de ses collègues du short track français. 

>> Relire tous nos articles au sujet des Jeux Olympiques de Pékin 2022