Joigny : La moitié des lots de la vente aux enchères de la collection Lorain est retirée

La vente aux enchères des oeuvres d'art, le 25 janvier, à Joigny / © FTV
La vente aux enchères des oeuvres d'art, le 25 janvier, à Joigny / © FTV

La galerie Lorain à Joigny avait été placée en liquidation judiciaire le 23 septembre 2014, et une vente aux enchères avait eu lieu le 25 janvier. Or, la moitié des oeuvres d'art mis en vente a été retirée, sur une décision du tribunal de commerce.

Par F.L.

Une collection remarquable d'art contemporain

Sur le papier, la vente avait de quoi séduire les amateurs d'art contemporain par les lots présentés. Par exemple, une toile de Robert Combas, Geneviève et moi... , une sculpture de Benjamin Vautier dit Ben, une sculpture de Bernard Venet.
Près de 130 oeuvres d'art, provenant d'artistes cotés, et des pièces rares, qui appartenaient à la collection Lorain.
A la suite de la mise en liquidation judiciaire de la galerie Lorain, en septembre 2014, une vente aux enchères était organisée.

Retrait de la moitié des lots en vente

Sur décision du tribunal de commerce de Sens, la moitié des lots s'est retrouvée retirée de la vente. 
Un préalable annoncé par le commissaire-priseur en charge de la vente, Maître Emilie Aubert.
Certains acheteurs se sont retrouvés plutôt déçus, la vente s'est ensuite effectuée que sur une moitié restante du catalogue.
La vente attirait aussi des acheteurs par internet, la vente étant retransmise en direct sur le web.

Le reportage de Sébastien Kerroux et Claude Heudes

Intervenants :
  • Émilie Aubert, Commissaire-priseur judiciaire à Joigny
  • Marceline Vajda, Acheteuse
  • Michel Lecorney, Acheteur
  • Thomas Lacza, Opérateur "Drouot Live"
Joigny : Vente aux enchères oeuvres d'art
C'était une vente aux enchères que l'on annonçait comme "exceptionnelle". A Joigny, dans l'Yonne, près de 130 oeuvres étaient mises en vente lundi 25 janvier 2016. Parmi elles, les oeuvres présentes dans l'ancienne galerie Lorain, mise en liquidation judiciaire en 2014. Des oeuvres rares sur le marché, et des artistes très recherchés. Malheureusement, une grande partie des lots a été retirée de la vente à la dernière minute. Une chose plutôt rare dans le monde des enchères. Une décision prise par le tribunal de commerce de Sens, qui a surpris une bonne partie des acheteurs présents dans la salle des ventes. La vente des lots restants s'est tout de même déroulée dans de bonnes conditions.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus