• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

TGV Lyria : la région Bourgogne-Franche-Comté veut sauvegarder la desserte entre Paris et Lausanne

© Sebastien JARRY/MaxPPP
© Sebastien JARRY/MaxPPP

Le comité de suivi Bourgogne-Franche-Comté de la desserte du TGV Lyria entre Paris et Lausanne interpelle à la suite d'un désaccord persistant avec la société Lyria, qui souhaite supprimer la quatrième desserte du Paris-Lausanne.

Par France 3 Franche-Comté

Cette desserte concerne les villes de Dijon, Dole, Mouchard, Vallorbe et Lausanne. "Devant ce désaccord, nous avons décidé de saisir les autorités nationales françaises et suisses afin qu’elles appliquent l’engagement pris de faire respecter aux entreprises ferroviaires la coordination de leur action pour améliorer le service des transports via la voie jurassienne" explique la région Bourgogne-Franche-Comté dans un communiqué diffusé ce vendredi 12 avril. 

La Présidente de Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, et le Canton de Vaud ont fait inscrire la question à l’ordre du jour de la Conférence diplomatique franco-suisse du 16 avril. "A cette occasion, les représentants vaudois et de la Région exigeront que les deux pays fassent respecter la Convention entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement français relative au raccordement de la Suisse au réseau ferré français, notamment à grande vitesse, qui prévoit que les deux pays œuvrent  pour améliorer les liaisons ferroviaires sur cette ligne. La société Lyria est de fait une filiale à 100% de la SNCF et des CFF" poursuit le communiqué.

Marie-Guite Dufay a également adressé un courrier au président de la République, Emmanuel Macron.



 

Sur le même sujet

Bourgogne-Franche-Comté : des collectes sont organisées pour la Journée mondiale des donneurs de sang

Les + Lus