• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L’avenir du petit pois se décide à Chaux-des-Prés

JL. Saintain
JL. Saintain

A Chaux-des-Prés, petit village du Haut-Jura, l'INRA institut national de la recherche agronomique dispose d’un laboratoire à ciel ouvert pour tester la résistance au froid des céréales et des pois protéagineux.

Par Aline Bilinski

Dans deux serres (qui ne se ferment qu’à l’annonce de précipitations neigeuses), des milliers de semis ont été plantés à l’automne. Parmi eux, des graines de pois oléagineux, riches en protéines et en amidon utilisés dans l’alimentation du bétail.

Depuis 10 ans, chaque hiver les équipes de l’INRA plantent et observent afin de déterminer quelles variétés résistent le mieux au froid. L’objectif est de conseiller au mieux les agriculteurs dans leur choix de plantation pour un rendement optimal. L’étude a été baptisée PeaMUST et se termine cette année.

Chaux-des-Prés a été choisi pour son climat très rude. Chaque hiver, on enregistre dans cette combe du Haut-Jura située à près de 900m d'altitude, des températures de -20° à -30°. Le lieu idéal donc pour ces tests de résistance au froid.  

Si pour l’heure, les recherches ne concernent que les pois protéagineux, elles pourraient s’étendre, dans un programme futur, aux petits pois que nous consommons, d’autant que ces pois d’hiver ont un rendement supérieur à leurs homologues du printemps, ceux-là même que nous avons dans nos assiettes.
 
Les recherches de l'INRA à Chaux-des-Prés (39)
Depuis 10 ans, dans le Haut-Jura, l'INRA teste la résistance au froid de diverses variétés de pois protéagineux. Rencontre avec l'équipe de l'INRA venue de Dijon : Pascal Marget, responsable de l"unité de recherche d'Epoisses (21) Christophe Lecomte, ingérnieur agronome et Amandine Rémy, gestionnaire du programme PeaMUST. Reporatge A Bilinski, JL Saintain et R. Bolard. Montage M. Bensmaïl.

 

Sur le même sujet

Bourbon-Lancy : la saison est fortement compromise après l’incendie des thermes

Les + Lus