La fronde du maire et des habitants des Bouchoux dans le Jura contre les nouveaux compteurs Linky

Alexandra Depraz, habitante des Bouchoux dans le Jura / © Mary Sohier
Alexandra Depraz, habitante des Bouchoux dans le Jura / © Mary Sohier

Une étude de l'UFC Que Choisir publiée mercredi 23 octobre révèle qu'une majorité de Français ne comprend pas l'utilité du compteur Linky. Aux Bouchoux dans le Jura la municipalité a déposé un recours administratif pour interdire l'installation du boîtier sur l'ensemble de la commune. 
 

Par Lucie Thiery

Le déploiement du compteur linky suscite de vives inquiétudes.

Aux Bouchoux, commune de 329 habitants située dans le Haut-Jura, l'installation de ces boîtiers jaune fluo est vue d'un très mauvais oeil par la plupart des habitants.

Le distributeur d'électricité Enedis est en train de les déployer sur la commune Alexandra Depraz, une habitante a eu la surprise de trouver ce compteur installé un soir en rentrant du travail avec une simple lettre en guise de preuve du passage de la société. Elle s'en offusque : "ce sont des méthodes de voyous ! Je trouve que c'est illogique de changer un compteur qui marche très bien, c'est anti-écologique" dénonce-t-elle.

Même procédé sur l'un des bâtiments municipaux. Aujourd'hui, la mairie s'inquiète des conséquences de cette installation au niveau des assurances.

Début octobre, le maire avait même menacé de rendre son écharpe si Enedis poursuivait l'installation de ces compteurs considérant que ce déploiement représentait un déni de démocratie. Il s'est finalement ravisé. La municipalité a fini par déposer un recours administratif pour interdire l'installation du boîtier sur l'ensemble de la commune. "Il y a une exclusion de garantie sur les dommages causés par les ondes et les champs électromagnétiques donc la commune pourrait avoir à répondre d'éventuels dommages liés à ces technologies", s'inquiète Patrick Abraham, troisième adjoint (SE) au maire des Bouchoux.

Une décision qui semble faire l'unanimité auprès des Boucherandes et des Boucherands.
 
La municipalité des Bouchoux dans le Jura part en guerre contre les compteurs Linky
Reportage de Mary Sohier et Hugues Perret. Intervenants : Alexandra Depraz, habitante des Bouchoux, Patrick Abraham 3e adjoint (sans étiquette) au maire des Bouchoux.

 

 

L'Agence nationale des fréquences a récemment publié une étude sur les mesures réalisées en 2018 concernant un compteur Linky. 178 lieux ont fait l'objet de mesures dans la bande 9 kHz – 100 kHz entre juin et décembre 2018. Les ondes électromagnétiques ont été mesurées aussi bien dans les locaux d’habitation que dans des lieux accessibles au public. L'étude montre que le niveau d’exposition aux champs électromagnétiques est conforme au seuil réglementaire. Les valeurs sont même 25 à 37 fois inférieures aux valeurs-limites réglementaires. 
 

Que dit la loi ? 

La société Enedis est-elle hors la loi lorsqu'elle installe ses compteurs Linky, sans le consentement préalable des habitants ? 

La la loi impose de mettre en œuvre des dispositifs de comptage.

Au niveau européen, c'est la directive 2009/72/CE du 13 juillet 2009 relative aux règles communes pour le marché intérieur de l’électricité qui l'encadre.
Le législateur français a transposé la directive par une loi du 10 février 2010 (article 4), précisée par l'arrêté ministériel du 4 janvier 2012.

 
Aujourd'hui 60 % des foyers sont équipés de ce boîtier jaune fluo.

 

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus