VIDEO. Crash d'un mirage 2000 à Mignovillard, dans le Jura : une centaine de militaires nettoient le site

Maintenant que la neige a totalement disparu à Mignovillard dans le Jura, les militaires nettoient définitivement le site du crash du mirage 2000, survenu le 10 janvier 2019. 
L'avion de chasse Mirage 2000 D avait disparu des radars mercredi 9 janvier à 11 heures, dans le Jura. En provenance de la base aérienne de Nancy-Ochey en Lorraine, il transportait deux militaires et s'était crashé sur des terrains communaux et privés, dont une partie se trouve en forêt. Aucun des passagers n'avait survécu au violent accident. 

Depuis lundi 1er avril, une centaine de militaires de la BA 116 de Luxeuil-Saint-Sauveur sont sur place pour effectuer un nettoyage approfondi du site. Des gendarmes de la section de recherche en charge de l'enquête sont également sur les lieux du crash.
 

Engins et militaires s'activent sur zone pour récupérer les derniers débris de l'avion, composants électroniques ainsi que des restes de tôles de l’appareil. Ces derniers sont placés sous scellés avant d'être envoyés vers des centres d'expertises spécialisés.

Du bois ainsi que de la terre, touchés par du kerosene, doivent être nettoyés et dépolués. Pour se faire, les militaires décaissent la terre et enlèvent les bois touchés par l’impact. Ils seront ensuite évacués vers des centres de dépollution. Selon les déclarations des autorités, la nappe phréatique n'aurait pas été touchée par la pollution. 
 

"On espère avoir terminé la phase de nettoyage d'ici la fin de semaine prochaine. La zone militaire devrait être levée à la fin du mois" nous a expliqué Stéphane Spet, commandant de la BA 116 présent sur place. En effet, depuis le jour du crash, le site est interdit au public et est surveillé 24 heures sur 24 par des militaires.

L'enquête sur les circonstances du crash est quant-à-elle toujours en cours.


Regardez le reportage de Lucie Thiery et Jean-Louis Saintain

Crash du Mirage 2000 dans le Jura : la dépollution du site s'achève


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers armée société sécurité