• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les Rousses : Max Arbez, Juste de la Nation

L. Brocard
L. Brocard

L'association Yad Vashem a décoré Max Arbez à titre posthume, de la médaille des Justes ce matin. L'ancien propriétaire de l'hôtel franco-suisse des Rousses a sauvé plusieurs centaines de juifs et de résistants pendant la dernière guerre. 

Par Aline Bilinski

Durant la guerre, Max Arbez, propriétaire d'un hôtel situé sur la frontière franco-suisse a sauvé la vie à plusieurs centaines de personnes, familles juives ou résistants en les faisant passer par son hôtel ou en les emmenant en zone libre. L'homme est décédé en 1992 mais ce matin, aux Rousses, un hommage lui a été rendu et l'association Yad Vashem l'a décoré, à titre posthume, de la médaille des Justes de la Nation. Une décoration remise à son épouse, Angèle Arbez, 103 ans, présente à cette cérémonie. 

C'est un juif hollandais, Alexander Lande, sauvé en 1942 alors qu'il n'avait que 5 ans, qui a contacté l'association afin que cet hommage soit rendu à Max Arbez. 

La Franche-Comté compte 38 Justes. Ils sont 3694 en France à ce jour à avoir reçu cette distinction. 

Max Arbez, médaillé des Justes
T. Chauffour /L. Brocard



Sur le même sujet

Gilets jaunes : dans l'Yonne, forte mobilisation dans la Puisaye

Les + Lus