• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saint-Claude, Dole, Luxueil, Lons... La mobilisation continue pour dénoncer les conditions de travail dans les hôpitaux

À Lons-le-Saunier, les manifestants se sont rassemblés ce samedi 15 juin.
À Lons-le-Saunier, les manifestants se sont rassemblés ce samedi 15 juin.

Plusieurs rassemblements ont eu lieu ce samedi matin en Franche-Comté pour maintenir la pression sur le gouvernement et sensibiliser la population aux difficultés des personnels soignants, dans les hôpitaux français.

Par Sarah Rebouh

"Tout le monde est là : les personnels, y compris les médecins, les syndicats, les maires, les chefs d'entreprise du secteur, les habitants..." nous expliquait il y a quelques jours André Jannet, le président du Comité de défense et de soutien de l'hôpital de Saint-Claude

Ce samedi, plusieurs mobilisations étaient inscrites à l'agenda à Saint-Claude, Lons-le-Saunier, Champagnole, Dole pour le Jura ou encore Luxeuil en Haute-Saône. Le mouvement se voulait national. Le but est évidemment de maintenir la pression pour obtenir des mesures en urgence de la part du gouvernement, alors que la loi santé a été adoptée par le Sénat dans la nuit du 11 au 12 juin. 
À Lons, une nouvelle journée de mobilisation a eu lieu. Les manifestants ont dénoncé "le mépris de la santé publique" en distribuant des médailles à différents acteurs publics comme la préfecture du Jura, l'ARS ou encore la municipalité de Lons. Un collectiif citoyen a été créé et a lancé une pétition en ligne qui rassemble pour le moment 10 000 signatures.

"L'enveloppe dont a parlé la ministre ne représente pas grand chose à l'échelle des urgences au niveau national. C'est un billet pour museler les soignants" nous a confié Yves Duffait, médecin responsable du Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) de Lons, en lutte depuis des mois et présent lors de la manifestation de ce jour.

Découvrez notre reportage à Lons-le-Saunier :
Lons-le-Saunier : nouvelle journée de mobilisation pour sauver l'hôpital public

À Saint-Claude, de nombreuses personnes sensibles au sort de l'hôpital public ont également répondu présentes. À Dole, le rassemblement était prévu à 9h30 avec au programme une nouvelle installation du "service d'urgences", déjà mis en place il y a quelques semaines pour alerter la population. Un stand et une urne ont été installés pour récolter des "feuilles de soin" rédigées par les passants. 

À Luxeuil, en Haute-Saône, même combat. Le rendez-vous a eu lieu à 11h, sous un ciel menaçant, devant l'hôpital de la ville. Le comité de vigilance pour le maintien des services publics de proximité était à l'origine de cet appel.

Lundi 10 juin, la CGT avait déjà appellé à soutenir le personnel hospitalier de Lons-le-Saunier et notamment les soignants du service des urgences en grève depuis plusieurs semaines. 400 à 500 personnes étaient venues témoigner leur soutien. 

Découvrez tous nos articles au sujet du mouvement des soignants en grève
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Patchwork : une exposition cousue-main à Fontaine-Française

Les + Lus