Cet article date de plus de 5 ans

L'imprimerie Gresset reprise par ses 3 principaux cadres dirigeants

Le tribunal de commerce de Lons-le-Saunier a décidé de confier l'avenir de l'imprimerie Gresset à trois des principaux cadres de l'entreprise. L'entreprise de Ney, près de Champagnole va poursuivre son activité mais change de nom et licencie 45 de ses 97 salariés. 

H. Perret
H. Perret
Le tribunal de commerce  de Lons-le-Saunier a tranché en choisissant le projet de reprise de trois des principaux cadres de l'imprimerie Gresset. L'autre projet de reprise était proposé par la petite fille du fondateur, Marielle Gresset-Maître et Simon Graphique, entreprise installée à Ornans (Doubs). Le tribunal, en validant ce plan de reprise qui prévoit pourtant de sérieuses coupes dans les effectifs, a justifié sa décision en avançant la fiabilité et la pérennité du projet.

L'imprimerie Gresset devient Gresset Services, avec le soutien des propriétaires du groupe Paragon. Le changement de direction interviendra dès demain. 
45 salariés sur les 97 vont être licenciés. Les ateliers "feuilles" et "façonnage" seront les plus touchés. Le service "rotatives" est quasiment épargné puisque 19 des 21 emplois seront préservés. 



durée de la vidéo: 01 min 18
Reprise Gresset

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie