VIDEO. Une jurassienne recycle des bâches publicitaires en sacs

Des sacs fabriqués à partir d'anciennes bâches publicitaires / © Oh la bâche
Des sacs fabriqués à partir d'anciennes bâches publicitaires / © Oh la bâche

Vous ne savez pas quoi faire de vos anciennes bâches publicitaires ? La start-up de Lons-le-Saunier "Oh la bâche" les transforment en sacs ou en corbeilles. 

Par Claire Schaffner

Dans le Jura, on recycle les bâches publicitaires
Béatrice Weidenmann, une indépendante, a crée sa marque Oh la bâche ! L'idée, recycler des bâches publicitaires/évènementielles qu'elle récupère auprès de la mairie, associations.... pour les transformer en objets pratiques du quotidien : trousse, sacs (courses, à linge..) pochettes. Bref un artisan écolo. Avec Béatrice Weidenmann Créatrice d'Oh la bâche ! Marion Charlot Coordinatrice du festival Les Rendez-Vous de l'Aventure Reportage A.Gobaud, H.Perret.


L'idée est née après le festival du film d'aventure de Lons-le-Saunier. Les organisateurs ne savaient pas quoi faire des grandes bâches publicitaires affichées un peu partout en ville. Béatrice Weidenmann-Dalmais, créatrice de rayon jaune, une marque vêtements pour les cyclistes urbains, était à la recherche de nouveaux projets. Elle a récupéré les bâches et les a transformées en sacs, trousses et pochettes. "C'est une histoire de rencontre", explique l'entrepreneuse.

Ingénieure en confection, Béatrice a travaillé comme cadre dans des entreprises d'habillement avant de s'installer dans le Jura. Après une expérience dans les boutons, elle change de voie: "Je voulais de me rapprocher de quelque chose de plus manuel", raconte-t-elle.
 
© Oh la bâche
© Oh la bâche


Sa première idée : fabriquer des vestes fluo plus esthétiques que celles que l'on trouve habituellement dans le commerce. En mars 2017, elle crée une deuxième entreprise : Oh la bâche Elle commence à travailler les anciennes bâches publicitaires en PVC. "L'idée c'est de jeter le moins possible de matière, précise-t-elle. Je coupe d'abord de grosses pièces puis je fabrique des petits objets avec le reste."


Béatrice travaille avec des entreprises et des associations du bassin lédonien. Elle veut maintenant développer de nouveaux partenariats pour pouvoir à terme créer des emplois.

Ses produits sont en vente sur son site internet et ponctuellement sur des marchés et des salons.
 



 

Sur le même sujet

C'est votre tour - l'EPIDE d'Etang-sur-Arroux en Saône-et-Loire

Les + Lus