Les salariés des CIFC se mobilisent de nouveau à Arbois

La tension monte aux Charpentes Industrielles de Franche-Comté d'Arbois. Pour la seconde fois, des salariés vont manifester devant leur entreprise dans l'après-midi pour soutenir leiur collègue menacé de licenciement et l'application de la convention collective. 

Mobilisation des salariés des CIFC le 20 juin 2017
Mobilisation des salariés des CIFC le 20 juin 2017
C'est tout l'enjeu de la future réforme du code du travail qui sous-tend ce conflit social. Les salariés soutiennent un de leur collègue qui a été convoqué mardi 20 juin pour un entretien préalable au licenciement pour faute grave.

En fait, d'après ces salariés, cette menace de licenciement intervient à la suite de l'intervention de ce salarié auprés de son dirigeant Arnaud Clément pour lui demander d'appliquer la conventionn collective des menuiseries et charpente industrielles dans les deux sociétés gérées par  Arnaud Clément. La Sarl Clément et Les Charpentes Industrielles de Franche-Comté qui emploient chacune moins de cinquante salariés. Elles sont donc en dessous du seuil déclenchant de nouvelles obligations sociales pour l'entreprise, comme par exemple la création d'un comité d'entreprise. L'application de la convention collective, impliquerait le paiement de prime d'ancienneté. 
La CGT d'Arbois soutient le combat de ses salariés et une section syndicale CGT vient d'être créer. 

Le rassemblement de mardi a eu lieu devant l'entreprise d'Arbois et a été suivi par une trentaine de salariés. Cet après-midi, ils recommencent leur action à partir de 16h30
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie