Un trailer dolois se tue en Haute-Savoie

Christophe Avril
Christophe Avril

Il s'appellait Christophe Avril. Il avait 34 ans. Ce Dolois originaire de Saint-Etienne, porté disparu depuis lundi soir alors qu'il effectuait une boucle avec deux amis en trail au sud-ouest du massif du Mont-Blanc, a été retrouvé mort mardi matin. Il aurait fait une chute de 200 à 300 mètres.

Par Clément Jeannin

Le corps de la victime, originaire du Jura, a été retrouvé à 2.700 mètres d'altitude sur une zone escarpée de la commune des Contamines-Montjoie, non loin d'une crête faisant frontière avec la Savoie. Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée au Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix, le trailer aurait fait une chute de "200 à 300 mètres" depuis une barre rocheuse avant de trouver la mort.

"Christophe était un excellent trailer. Un sportif intelligent, très raisonnable. Qu'il se soit aventuré en simple tenue de course sur un secteur nécessitant du matériel d'escalade est étonnant. S'il avait su que cela était dangereux, il n'aurait jamais pris cette voie." Laurent Charton est l'entraîneur et ami du trailer au Dole Athlétique Club. Joint par téléphone ce mercredi matin, il explique que Christophe Avril et ses deux amis avaient entrepris d'effectuer une boucle sur un secteur escarpé et en partie recouvert de neige. Que le trio s'était séparé chemin faisant, la victime préférant raccourcir sa course en empruntant un autre itinéraire. Une route plus courte. Mais beaucoup plus dangereuse.

"En arrivant à la voiture et en constatant que Christophe n'y était pas alors que sa route était plus courte, ses amis ont immédiatement appelé les secours" explique Laurent Charton.

Les recherches pour retrouver le trailer ont débuté lundi soir vers 21H00. Après une première vague de recherches infructueuses par hélicoptère, les secours ont engagé une équipe terrestre, qui a tenté toute la nuit de le retrouver, en vain. Le corps du Jurassien a finalement été repéré mardi matin après un nouvel essai en hélicoptère et la localisation de l'endroit où le groupe s'était séparé grâce à des coordonnées GPS.

Christophe Avril était originaire de Saint-Etienne. C'était un fervent supporteur de l'ASSE. Ingénieur et dirigeant d'une entreprise spécialisée dans la conception de réservoirs à hydrogène, il était arrivé à la fin de ses études à Dole. Il était célibataire et s'investissait beaucoup pour son club d'athlétisme. Sportif très complet, faisant également du cyclisme et du ski, il revenait d'une course de 4 jours en Italie et avait réalisé un très bon temps sur les 72 kilomètres de la Transju Trail cette année. Il se préparait à courir la Sainté-Lyon. Son corps sera rapatrié dans la Loire où vivent ses parents.

Sur le même sujet

Les + Lus