• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Justiniana, l'art de la transmission

"Into the woods", l'Opéra Promenade de l'Ensemble Justiniana à Brans (Doubs) le 7 juillet 2019 / © Yves Petit pour L'Ensemble Justiniana
"Into the woods", l'Opéra Promenade de l'Ensemble Justiniana à Brans (Doubs) le 7 juillet 2019 / © Yves Petit pour L'Ensemble Justiniana

Depuis bientôt 20 ans, les Opéras promenade de Charlotte Nessi, metteur en scène de l'Ensemble Justiniana, enchantent les villages de Franche-Comté. Partie d'une envie de rendre accessible à tous l'opéra, l'aventure se poursuit chaque été. Retour sur la création 2019 "Into the woods".  

Par Isabelle Brunnarius

Une comédie musicale interprétée par des chanteurs qui ont, pour la plupart, commencer leur carrière avec Justiniana quand ils étaient enfants. Au fil des ans, les artistes de cette compagnie nationale de théâtre lyrique et musical transmettent aux générations suivantes leur passion pour l'Opéra. Les interprètes de "Into the woods" ont souvent découvert le chant grâce au choeur d'enfant Sotto Voce dirigé par  Scott Alan Prouty. Ce chef de choeur est aussi conseiller artistique du Mois Voix d’enfants/Espace scénique du théâtre Edwige Feuillère, dirigé par Charlotte Nessi. Scott Alan Prouty est en résidence au Théâtre Edwige Feuillère, il encadre des ateliers chant-danse-théâtre auprès de jeunes âgés de 9 à 18 ans. Ce travail avec les enfants a toujours guidé la démarche de Charlotte Nessi. Dans une interview passionnante accordée à la revue Resmusica, Charlotte Nessi détaille justement son rapport à l'enfance. 
 
Le spectacle,un opéra-promenade, mêle le chant, la danse et le théâtre. / © I.brunnarius
Le spectacle,un opéra-promenade, mêle le chant, la danse et le théâtre. / © I.brunnarius


Rencontrer Charlotte Nessi et toute l'équipe de Justiniana, c'est comme plonger dans un bain de Jouvence. Nous retrouvons notre âme enfantine, celle qui rentre dans les histoires aussi vite que l'éclair. "Into the woods" fait justement appel à notre imaginaire collectif : le Petit Chaperon Rouge, Cendrillon, Jack et le Haricot magique, Raiponce... Tout ces personnages ont inspiré Stephen Sondheim, l'auteur et le compositeur de cette comédie musicale, présentée à Broadway en 1987. Il était une fois un couple de boulangers victimes de la malédiction d'une sorcière ...

Comme à son habitude, Charlotte Nessi s'est emparée de cette histoire pour la mêler à la réalité des villages de Franche-Comté. Le public suit le Petit Chaperon Rouge dans la forêt, sur la place du village, il est la foule qui assiste aux essaysages infructueux des soeurs de Cendrillon. Rien est plaqué, tout est vivant ! 

Cette fraîcheur est intact depuis la création du premier Opéra Promenade. C'était en août 2000 avec "Quichotte" à Bourguignon-les Moray en Haute-Saône. Le village de 54 habitants accueillait et hébergeait la troupe de plus de 20 personnes. L'un des habitants avait même prêté même son âne et sa jument aux comédiens. Michel Buzon, Florence Petit, Abou Sow et Marie-Agnès Roset avaient tourné ce soir-là un reportage pour France 3. 
 


"Into the woods" est le onzième Opéra Promenade de l'Ensemble Justiniana. Les airs de Carmen, Cendrillon, Don Giovanni, Hansel et Gretel ont enchanté les nuits des villages franc-comtois. Hansel et Gretel a été joué en 2002 et en 2008. Cet opéra tient une place particulière dans l'histoire des Opéras promenade. Parmi les enfants qui ont incarné les rôles d'Hansel et Gretel, certains sont les héros de "Into the woods". Nous avons retrouvé les reportages que nous avions tournés à l'époque en 2003 et 2008. 
 
​​​​​​​


Cet été 2019, la comédie musicale « Into the woods » s'est joué à guichet complet, comme souvent avec Justiniana !  Les billets sont partis très vite. Le soir de la dernière au Vaudioux dans le Jura, 265 spectateurs ont déambulé dans ce village de 180 habitants. Pour le dynamique foyer rural et la municipalité, la venue de la compagnie chez eux est inoubliable.

​​​​​​​A l'aube des 20 ans des Opéras promenade, nous avons voulu comprendre comment Charlotte Nessi transmettait ses valeurs d'exigence artistique, de convivialité qui font de l'opéra un art accessible. Et nous avons découvert que les jeunes interprètes, formés à "la méthode Charlotte" ont aussi cette envie de transmettre. 

Voici leur parcours, impressionnant ! 
 
Voici la série de reportages réalisés de mars à juillet 2019. Nous avons voulu comprendre comment Charlotte Nessi transmet aux jeunes artistes sa vision artistique d'un Opéra pour tous. 
 
​​​​​​​
​​​​​​​
​​​​​​​

Reportage : I.Brunnarius, F.Petit, M.Baschung, P. Mayayo, JS Maurice, S.Linozzi, B.Renaud et A.Goiffon.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Extrait film amateur du 8 septembre 1944 et témoignages ancien maquisard

Les + Lus