Loi travail : des affrontements ont eu lieu entre policiers et des centaines de personnes cagoulées

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP

Plusieurs centaines de personnes cagoulées, qui participaient à la manifestation contre la loi travail organisée à Paris mardi 14 juin 2016, ont pris à partie les forces de l'ordre avec des jets de projectiles.


Devantures saccagées, centaines de manifestants cagoulés, au moins 29 policiers et 11 manifestants blessés, gaz lacrymogènes et, chose rare, un canon à eau pour disperser la foule : la manifestation parisienne contre la loi travail a une nouvelle fois tourné à l'affrontement. 

58 personnes ont été interpellées, a précisé la préfecture de police (PP) de Paris, qui a appelé sur Twitter les manifestants à se "désolidariser des casseurs pour faciliter l'intervention des forces de l'ordre".

Dans le secteur de Port-Royal, des "individus sont entrés sur un chantier pour prendre des palettes avant de les jeter sur les forces de l'ordre", qui ont dû intervenir, a indiqué la préfecture de police.

Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes et chargé les manifestants qui leur lançaient des projectiles au cri de "Paris, debout, soulève-toi !" ou encore "tout le monde déteste la police".



Les casseurs s'en sont pris aux commerces

Vitrines de banques, d'opticien, de serrurier, de restaurants, supérettes, salons de coiffure ou un centre d'imagerie médicale: les casseurs s'en sont pris à de nombreux commerces, parfois sous les huées d'une partie des manifestants.
Consternés, les manifestants constatent les dégâts et incriminent la police qui "laisse faire" : "Mais pourquoi les flics n'ont pas empêché ça ?" demande une femme.

De nombreux Bourguignons se sont rendus à Paris pour défiler contre le projet de réforme du code du travail, dit loi travail. Dans la région, les centrales CGT, FO et Solidaires avaient affrété des bus pour convoyer leurs adhérents vers ce cortège national.

 

Au terme de la 9e journée de mobilisation contre la loi travail, combien de manifestants a-t-on compté ? 

Au moins 125 000 manifestants ont défilé contre le projet de réforme du code du travail, selon les autorités. De son côté, la CGT a recensé 1,3 million d'opposants à la réforme dans les cortèges.