• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Louhans : une ambassadrice pour “Et je choisis de Vivre” (après la perte d'un enfant)

À tout juste 30 ans, Amande perd son enfant. Après l’enterrement de Gaspar, rien ne semble pouvoir l'empêcher d’être engloutie par ce vide qui s’ouvre devant elle. Pour se libérer du désespoir qui les submerge, Amande et Guillaume, son compagnon, s’engagent dans une marche...

Par Caroline Jouret

Cette marche c'est à la fois une quête de sens et un parcours initiatique dans la Drôme à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant : une chaîne d’amitié et de partage se forge avec ceux qui ont éprouvé la même indicible douleur. Ils partagent leurs expériences, leur drame et surtout les ressources qu’ils ont découvert pour retrouver goût à la vie.

C'est ainsi qu'est née l'idée d'un film qui pourrait être vu par le plus grand nombre afin d’apporter des clés et des témoignages porteurs d’espoir.  Le tournage a été financé par des dons de particuliers. Réalisé par Nans Thomassey (Nus et Culottés – Série TV France 5) et Damien Boyer (Producteur) ce film documentaire est actuellement projeté dans plus de 160 salles de cinéma.
 

Dimanche 23 juin à 17 heures le cinéma Eden de Louhans organise une ciné-rencontre avec la projection du film. Le directeur du cinéma a été contacté par une jeune femme de 31 ans, Tiphaine, qui a été bouleversée par ce film et a voulu en être l'ambassadrice. 


Tiphaine :  une maman ambassadrice du film en Saône-et-Loire


Tiphaine vit en Saône-et-Loire. L'an dernier, en 2018, alors qu'elle attendait son troisième enfant elle a appris au cours d'un examen qu'il y avait un grave problème. Des kystes au cerveau détectés à l'échographie, et une trisomie 21. L'enfant ne vivrait pas au-delà d'un an. 

Tiphaine a dû se résoudre à accepter une interruption médicale de grossesse (IMG). Enceinte de 8 mois, elle a accouché par voie naturelle. Chaque année en France 7000 femmes vivent ce traumatisme. 

Cette accouchement contraint a été un traumatisme pour toute la famille. C'est un tsunami qui vous submerge, dit Tiphaine. Elle a pu trouver du soutien auprès de l'AGAPA qui aide les familles endeuillées. C'est cette association qui lui a parlé du film. 

Tiphaine a donc revu son histoire au travers du film " Et je choisis de vivre".  "Ce film, dit-elle, relate avec profondeur le drame mais aussi la capacité à avancer, certes si douloureusement, mais à avancer". 


"Quand on le courage et l'envie, on peut aller plus loin, je pense."


Tiphaine souhaite faire avancer les mentalités : " La mort est sujet tabou, mais oui, la mort existe et il faut en parler pour faire vivre nos enfants partis trop tôt et pour que le départ ne reste pas inabouti." Tiphaine sera présente le dimanche 23 juin à la ciné-rencontre pour parler de son expérience, de son vécu. D'autres mamans dans le même cas seront à ses côtés.

Des professionnels de santé seront également présents et notamment Claude Breuillot (psychologue et psychanalyste), Francis Schwetterle (gynécologue-obstétricien du C.H.U. de Lons-le-Saunier),  ainsi que des sages-femmes.

Reportage : C. Jouret / T. Pfeiffer
Montage : S. Schneider
Avec
Extrait du film "Et je choisis de vivre" de Damien Boyer et Nans Thomassey - Orawa Productions
Tiphaine Pernot : ambassadrice du film en Saône-et-Loire
Noëllie : 8 ans
Christophe Fournier : Exploitant indépendant du cinéma EDEN à Louhans.

Enfin L'association Les Ailes des Par'Anges, créée en 2011 s'est également engagée à faire connaître le film.

Création d'une association et d'une plate-forme d'aide pour mieux vivre le deuil

L'équipe de production est allée encore plus loin que la réalisation du film en apportant de l'aide à tout ceux qui vivent la perte d'un enfant. L’association « Mieux traverser le deuil » a émergé avec l'objectif de développer une plate-forme de contenus . 

Son but est de rassembler toutes les ressources qui peuvent aider chacun à trouver du soutien, de l’aide et des idées pour vivre la mort et le deuil le mieux possible.










 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

La Comelle : partez en randonnée avec des rapaces !

Les + Lus