• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Lusigny-sur-Ouche : quatre hectares de sous-bois brûlés dans un incendie, les pompiers toujours mobilisés

L’important incendie, qui s’est déclaré samedi 21 septembre, a ravagé 3 à 4 hectares de sous-bois et de végétation / © SDIS 21
L’important incendie, qui s’est déclaré samedi 21 septembre, a ravagé 3 à 4 hectares de sous-bois et de végétation / © SDIS 21

Dimanche 22 septembre matin, les pompiers sont toujours mobilisés à Lusigny-sur-Ouche, en Côte-d’Or. L’incendie, qui s’est déclaré la veille, a ravagé 3 à 4 hectares de sous-bois.

Par Valentin Chatelier avec Elsa Bezin

Les soldats du feu sont toujours sur place à Lusigny-sur-Ouche (Côte-d’Or), dimanche matin. Car l’important incendie, qui s’est déclaré la veille et a ravagé 3 à 4 hectares de sous-bois et de végétation, menace de reprendre.

Les 8 pompiers encore présents doivent maintenant noyer les souches. Ils devraient être sur les lieux toute la journée.

 
Le reportage d'Elsa Bezin, Dalila Iberrakene, Patrick Genevois et Rachel Nectoux avec
Eric Vioux, SDIS Côte d'Or
Eric Beraud, maire de Lusigny-sur-Ouche - ONF
 
 

Une trentaine de pompiers mobilisée


Samedi, les pompiers ont été alertés d’un incendie aux alentours de 17h. "Au plus fort de l’incendie, on avait 6 engins feux de forêts, ce qui représente une trentaine d’hommes. Plus le commandement sur place", indique à France 3 Bourgogne le capitaine Eric Vioux, du SDIS 21.

Sur place, les interventions ont été difficiles. En cause, le site très escarpé n’était pas accessible aux véhicules. Les pompiers ont donc dû approcher la tête de feu à pied.

L’incendie a finalement été maîtrisé vers 21h samedi.
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne


Des incendies de plus en plus fréquents dans la région


"On n’a pas l’habitude [d'intervenir sur les feux de forêts], bien évidemment. Mais on a des pompiers qui sont maintenant formés à ce type d’interventions. Les moyens sont aussi mis en place pour ce type de feu. On n’est pas dans le sud, mais on arrive à répondre favorablement à ce type d’interventions", poursuit le capitaine Eric Vioux.

Car depuis quelques années, ce type d'incendies est de plus en plus fréquent dans la région. Celui qui a marqué les esprits est bien entendu l'incendie à Chenôve (Côte-d'Or), en 2015, qui a ravagé une centaine d'hectares de forêts.

Début septembre 2019, c'est à Plombières-lès-Dijon que les soldats du feu ont dû intervenir. 20 hectares partis en fumée, 70 sapeurs-pompiers, la ligne SNCF coupée... les conséquences de cet incendie ont été importantes.

Désormais, les pompiers de la région doivent se préparer à ces nouvelles contraintes. En août 2019, 75 pompiers de Bourgogne et de l'Est de la France sont partis aider leurs collègues du sud de la France. Un renfort important, mais aussi une volonté de les former pour qu'ils soient opérationnels de retour en Bourgogne.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus