Cet article date de plus de 5 ans

Lutte contre le terrorisme : 800 postes supplémentaires vont être créés dans la Défense

L’Etat a décidé d'annuler les 10 000 suppressions de postes qui étaient prévues dans les armées. Il va même créer 800 postes supplémentaires dans les trois prochaines années pour faire face à la menace terroriste.
Trois jours après les attentats jihadistes du 13 novembre 2015 qui avaient fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et Saint-Denis, François Hollande avait déclaré devant le Congrès réuni à Versailles, "qu'il n'y aurait aucune diminution d'effectifs dans la défense jusqu'en 2019".

Le chef de l’Etat tient donc son engagement. Un Conseil de défense et de sécurité nationale s’est tenu mercredi 6 avril 2016. "Au cours de ce conseil, le président de la République a décidé de renforcer de 10 000 postes au total au cours des années 2017 à 2019 les effectifs du ministère de la Défense prévus dans la loi de programmation militaire, actualisée en juillet 2015", a indiqué l'Elysée.

Autrement dit, la réduction de 10 000 postes prévue par la loi de programmation militaire est annulée. La décision du chef de l'Etat se traduit même "par un accroissement net des effectifs de la Défense de près de 800 postes au cours des trois prochaines années", de 2017 à 2019, indique la présidence. Ces créations se feront "au bénéfice des unités opérationnelles et de la cyberdéfense".

L'objet de ce Conseil de défense était donc de "traduire dans les prochaines lois de finances les décisions sur les effectifs de la Défense (...) prises après les attentats de novembre 2015 et annoncées devant le Congrès" à Versailles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme défense société sécurité