• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Une maison de santé pour les policiers de Bourgogne - Franche-Comté

© Jie Li
© Jie Li

C'est le premier établissement de ce type en France, inauguré à Dijon. Des personnels de santé y  reçoivent désormais les agents des huit départements de la région sur un seul et même site.

Par Adrien Gavazzi

Depuis le 26 octobre dernier, dans cette nouvelle maison de santé, il est possible de venir rencontrer une infirmière, un médecin, ou même un psychologue et une assistante sociale, tous réunis au même endroit, pour une prise en charge plus efficace.

« Ca veut dire que les 4 000 policiers de Bourgogne - Franche-Comté vont pouvoir bénéficier d'une réponse globale à leurs problèmes, explique Pierre Gaudin, préfet délégué à la défense pour la zone Est. Quand un policier est blessé, quand il est malade, traumatisé au point de ne plus pouvoir exercer sa mission, il est vraiment très choqué. Ici, il aura un accompagnement global dont il a besoin dans ce genre de situation. »


50 suicides par an


Un accompagnement global et repensé, pour mieux répondre aux besoins des policiers et au malaise d'une profession surexposée ces dernières années. Parmi les causes d'arrêt de travail dans la police : de plus en plus de dépression et de burn-out.

Pour les syndicats, cette structure, si on lui en donne les moyens, pourrait permettre, grâce à un meilleur suivi des personnels, d'éviter les drames. « Ce genre d'outil va permettre de travailler sur cette thématique et d'apporter des réponses à un problème qui est un fléau, puisque je rappelle qu'on avoisine toujours les cinquante suicides dans la police nationale par an », se désole Frédéric Paillard, du syndicat Alliance. 

La maison abrite aussi le service de médecine préventive. Elle accueille déjà une quinzaine de policiers chaque jour.

Une maison de santé réservée aux policiers
Avec Pierre Gaudin, prefet délégué à la défense et la sécurité pour la zone Est ; Claude Gonzalez, médecin chef de la police nationale ; Frédéric Paillard, secrétaire régional du syndicat Alliance. Reportage d'Anne Berger, Jie Li et Francis Nivot.

 

Sur le même sujet

Page été : découvrir le canal du Nivernais en paddle

Les + Lus