Montbard : une vingtaine de sangliers tués lors d’une battue administrative

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.
On demande aux chasseurs de prélever davantage de sangliers.
On demande aux chasseurs de prélever davantage de sangliers. © NICOLAS BARREAU - maxPPP

Depuis des mois, la prolifération des sangliers s’accentue, ce qui génère notamment des accidents de la route. C’est pourquoi une battue administrative a été ordonnée par le préfet de la Côte-d'Or dans le secteur de la route départementale 980, près de Montbard.
 

Quels problèmes posent les sangliers dans la région de Montbard ?

On ne compte plus le nombre d’accidents de la circulation causés par des sangliers sur la route départementale 980. C’est le cas tout particulièrement sur la portion de route située au lieu-dit "l’Antenne".

Rien qu’en 2018, une centaine d’accidents ont été recensés. En général, ils provoquent surtout des dégâts matériels, mais pas uniquement. "Il ne faut pas oublier qu’un couple a perdu la vie il y a quelques années à cet endroit", rappelle le préfet de Côte-d'Or.

En 2019, la population de sangliers dans le secteur de Montbard est toujours très élevée. D’où la décision d’organiser une battue administrative mardi 16 avril. Cette opération a eu lieu en présence de l’office national de la chasse et de la faune sauvage.
 

Qui a participé à cette battue administrative ?

"Outre les agents de l’État qui pilotaient l’action, des lieutenants de louveterie, des chasseurs et des traqueurs avec leurs chiens ont participé à cette intervention qui s’est traduite par le prélèvement de 22 sangliers. Les animaux ont été envoyés à l’équarrissage, sauf 5 d’entre eux soumis à analyse en laboratoire."

"Les règles de sécurité liées à l’action de régulation ont été scrupuleusement respectées, un conducteur de chien de rouge était présent lors de cette battue afin de rechercher le cas échéant les animaux blessés", indique la préfecture de Côte-d’Or.

Par ailleurs, pour assurer la sécurité des usagers de la route, des panneaux routiers avaient été installés pour abaisser la vitesse de circulation et interdire le doublement des véhicules le temps de la battue.
 

Le problème est-il réglé maintenant ?

Mais, attention, préviennent les services de l’Etat. Compte tenu du "niveau de population trop élevé de sangliers sur ce massif ", la DDT (direction départementale des territoires) appelle les usagers de la route à la prudence sur cette voie départementale, car "le prélèvement opéré dans le cadre de cette battue administrative ne permettra pas, à elle seule, d’éviter toute nouvelle intrusion de sangliers".

Depuis des mois, la prolifération des sangliers est dénoncée par de nombreuses voix, dont celles des agriculteurs qui se plaignent de dégâts causés aux cultures. A l’automne dernier, lors de l’ouverture de la chasse, la préfecture de Côte-d’Or a déclaré qu’elle attendait des chasseurs une action "efficace et soutenue" pour prélever les sangliers et faire baisser les populations.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.